05/02/2020 16:46
La Thaïlande, pays qui compte le plus grand nombre de cas de contamination au coronavirus 2019-nCoV hors de la Chine, a annoncé mardi 4 février six nouveaux cas confirmés, portant à 25 ce nombre total dans ce pays d'Asie du Sud-Est.
>>Thaïlande : le tourisme fortement affecté par le coronavirus
>>Coronavirus : une première personne thaïlandaise contaminée

Les autorités sanitaires donnent des conseils sur l'utilisation des masques de protection aux chauffeurs de taxi à l'aéroport international de Don Mueang, à Bangkok.
Photo : bangkokpost.com/CVN

Les six nouveaux cas comprennent deux chauffeurs de taxi qui avaient eu des contacts avec des touristes chinois, un couple thaïlandais récemment revenu du Japon et deux touristes chinois, selon Suwanchai Wattanayingcharoenchai, chef du Département de contrôle des maladies.

La Thaïlande est prise en étau entre la nécessité de contrôler l'épidémie et celle de protéger son lucratif secteur touristique qui attire chaque année plus de 10 millions de touristes chinois. Elle réclame dorénavant aux visiteurs chinois des certificats médicaux prouvant qu'ils sont en bonne santé.

Sur le total des 25 cas confirmés figurent trois chauffeurs entrés en contact avec des touristes chinois. Une voyageuse sud-coréenne qui passait par la Thaïlande a également contracté le virus, dans des conditions non éclaircies.

De son côté, le Japon intensifie ses efforts pour contenir la propagation du virus, le nombre de cas confirmés, y compris des étrangers, étant passé à 20. Le Premier ministre Shinzo Abe a déclaré le 4 février que son pays pourrait étendre l’interdiction d’entrée sur le territoire à tous les étrangers en provenance de Chine, plus le refus d’entrée aux étrangers ayant récemment séjourné dans la province chinoise du Hubei, l'épicentre de l'épidémie.

Plus d’une vingtaine de pays ont identifié des cas confirmés d'infection par le coronavirus. La maladie a tué 490 personnes en Chine continentale, selon le bilan national quotidien publié mercredi par les autorités chinoises, qui fait aussi état de plus de 24.324 contaminations.

L'épidémie a amené l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une urgence sanitaire mondiale. Plusieurs pays ont décrété des restrictions de voyages et des compagnies aériennes ont suspendu les vols de et vers la Chine.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite culturelle pour les diplomates à Hanoï

Une deuxième rue piétonne à Hanoï La première zone piétonne de Hanoï avait été inaugurée le 1er septembre 2016. Un an après, une autre rue piétonne était inaugurée, la rue Trinh Công Son, du nom du célèbre musicien.