30/01/2016 17:44
L'ambassadrice française pour le climat, Laurence Tubiana, a été chargée le 29 janvier par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius d'assurer le suivi des engagements pris à la conférence de Paris sur le climat (COP21) en décembre.

>>2015 l'année la plus chaude, la planète continue à se réchauffer
>>Laurent Fabius présente un plan d'action pour l'accord de Paris sur le climat
 

Laurence Tubiana et Laurent Fabius, le 12 décembre 2015, lors de la session finale de la COP21 au Bourget, près de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN


Ce suivi concerne les actions prévues d'ici à 2020, date d'entrée en vigueur de l'accord de Paris, dans le cadre d'un plan d'actions rassemblant "les initiatives des Etats et des acteurs non gouvernementaux", a précisé M. Fabius, qui présentait ses vœux au corps diplomatique.

Dans le document écrit de la Conférence de Paris, "il est demandé à chaque président successif de COP de nommer un +champion+ (...) J’ai choisi une personnalité qui a joué un rôle efficace et apprécié dans le succès de la Conférence de Paris, et qui dispose de l’expertise, des contacts et de la légitimité nécessaires." a dit M. Fabius.

Mme Tubiana sera "chargée d’assurer un suivi des engagements pris, d’en susciter de nouveaux, d’encourager les acteurs économiques à se fixer des objectifs de long terme, par entreprise et par secteur, d’associer les ONG à ce travail, enfin d’informer les décideurs politiques", a-t-il expliqué.

Comme celui de M. Fabius en tant que président de la COP21, le mandat de Mme Tubiana prendra fin en novembre 2016, date de la COP22 à Marrakech.

Mme Tubiana, économiste de 64 ans, avait été nommée à la mi-2014 ambassadrice de la France pour le climat. Elle a à ce titre sillonné la planète, rencontrant gouvernants, patrons, banquiers..., en vue de la COP21.

Dans l'accord adopté le 12 décembre à Paris, la communauté internationale s'est engagée à contenir le réchauffement climatique "bien en deçà de 2 degrés" par rapport à l'ère préindustrielle.
 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.