31/03/2020 10:46
La pandémie du COVID-19 affecte aujourd’hui 199 pays et territoires et le nombre de cas contaminés continue de croître d’heure en heure. Aucun pays ne peut faire face seul à cette crise sanitaire planétaire. Le gouvernement vietnamien entend intensifier la coopération internationale pour lutter contre le COVID-19.
>>Rejoindre les mains pour protéger la Maison commune de l’ASEAN
>>Déclaration de l’épidémie de COVID-19 sur l’ensemble du pays

Près de 725.000 personnes infectées, plus de 34.000 décès.
Photo : VNA/CVN

À cause du COVID-19, les dirigeants des pays membres du G20 se sont réunis virtuellement jeudi 26 mars dernier. À l’occasion de cet évènement mondial majeur, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a rappelé la nécessité de renforcer la coopération entre tous les États aux fins de juguler le coronavirus. Le Vietnam poursuit son double objectif d’éradiquer cette épidémie et de maintenir sa croissance, a-t-il souligné.

Depuis une semaine, les plus hauts dirigeants vietnamiens ont multiplié au téléphone les contacts avec leurs homologues de plusieurs pays. L’objectif est  de partager les informations liées aux évolutions du COVID-19 et de décider des mesures  à mettre en œuvre pour stopper sa propagation.

Au Vietnam, les autorités ont mis en place une stratégie extrêmement offensive et particulièrement efficace dans tout le pays. Le gouvernement a notamment décidé de suspendre la délivrance de visas, de retracer l’itinéraire des patients contaminés pour retrouver leurs contacts, de placer en quarantaine toutes les personnes potentiellement porteuses du virus, de fermer les écoles, les commerces non indispensables et certains lieux publics ainsi que de limiter les rassemblements non nécessaires.

Le Vietnam a également mis en place un traitement efficace contre le COVID-19 et il a réussi à concevoir et à fabriquer des tests de dépistages rapides.

Aujourd’hui, le pays est prêt à partager son expérience et ses connaissances avec les États membres de l’ASEAN et les partenaires européens, a déclaré vendredi 20 mars dernier, le chef de la diplomatie Pham Binh Minh lors de la visioconférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN et de l’Union européenne sur la lutte anti-COVID-19. Président de l’ASEAN en 2020, le Vietnam s’applique à coordonner les actions entre les pays afin de réduire au minimum les conséquences de l’épidémie sur la santé des populations et les économies membres.

Le Vietnam a aussi demandé aux 27 de protéger les ressortissants de l’ASEAN en Europe contre la discrimination et de leur réserver les meilleurs soins en cas de nécessité. Le pays a également appelé l’Organisation mondiale de la Santé à participer aux recherches médicales afin de trouver dans les meilleurs délais un vaccin contre le coronavirus.

Pour éradiquer la pandémie de COVID-19  qui sévit à travers le monde, il est plus que jamais nécessaire que les peuples du monde entier s’unissent et oeuvrent ensemble.
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Forum du tourisme de Huê 2020 Le Comité populaire de la province de Thua Thiên-Huê (Centre) a organisé dimanche 31 mai le Forum du tourisme de Huê 2020, dans le but de relancer le secteur touristique local durant et post-COVID-19.