04/05/2020 23:36
Dès leur mise en place, il y a un mois, dans l’ensemble du pays, les distributeurs automatiques de riz (ATM riz) ont immédiatement fait le buzz. Ces machines extraordinaires permettent à la fois d’aider les personnes les plus touchées par la pandémie de COVID-19 et d’éviter les contacts proches.
>>Hoàng Tuân Anh, inventeur des guichets automatiques de riz
>>Des "ATM riz" supplémentaires pour venir en aide aux plus vulnérables

Le premier "ATM de riz" de la ville de Hai Phong (Nord) a été installé le 18 avril.
Photo : Hoàng Ngoc/VNA/CVN

La crise sanitaire de COVID-19 au Vietnam, l’un des pays les plus exposés par les aléas climatiques, a créé un véritable élan de solidarité au sein de la population.

De belles initiatives citoyennes sont nées et parmi elles, les distributeurs automatiques et gratuits de riz pour aider les plus démunis. Il y a un mois, l’antenne du Front de la Patrie de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), en collaboration avec la pagode Linh Quang et le groupe Hoa Sen, a inauguré un "ATM riz" pour les personnes en difficulté. Chaque jour, le distributeur tourne à plein régime et distribue environ 500 kg de riz.

Trân Thi Tam, une vendeuse de billets de loterie, partage : "Inutile de vous dire qu’en ce moment, notre vie est bien difficile car à cause de l’épidémie, je ne travaille plus depuis un mois. Je suis très touchée par ce geste de partage. Je remercie l’État et le gouvernement pour leur soutien".

Le vénérable Thich Dinh Toàn, bonze gérant de la pagode Linh Quang, salue cette initiative soutenue par plusieurs donateurs qui fournissent le riz. Il explique : "Ce programme a été réalisé à la demande du Premier ministre dans l’objectif de ne laisser personne derrière. Cette solidarité envers les plus modestes est une aide très appréciable".

Financé par l’École supérieure de Lào Cai et plusieurs jouraux locaux, un distributeur de riz ambulant a été installé au début du mois d’avril à Liên Minh, une commune démunie rattachée à la province de Lào Cai (Nord). La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre au sein des minorités ethniques (Tày, H’mông, Dao), et très vite, des centaines de personnes dans le besoin, sont venues s’y approvisionner. Cinq kilos par foyer jugé proche du seuil de pauvreté et dix kilos par foyer pauvre. C’est la ration maximale délivrée par le distributeur télécontrôlé via un smartphone.

Les heureux bénéficiaires de cette aide sont reconnaissants. "Notre vie est beaucoup plus difficile depuis que nous ne pouvons plus travailler et gagner notre vie. Heureusement, l’ATM riz nous permet au moins de nous nourrir. Nous sommes ravis", dit l’un d’entre eux.

"Ces 10 kilos permettent à ma famille de cinq personnes de tenir pendant quelques jours et c’est important…", partage l’autre.   

Pendant la durée de la distanciation sociale qui a été imposée dans la quasi-intégralité du pays du 1er au 22 avril 2020, les habitants des villes et provinces du delta du Mékong ont été invités à rester chez eux et à ne se déplacer qu’en cas de réelle nécessité. Beaucoup de personnes ont alors éprouvé des difficultés à se nourrir. C’est le cas notamment des travailleurs saisonniers qui se sont retrouvés au chômage. Plusieurs distributeurs automatiques de riz, ainsi que des points de distribution de denrées alimentaires de première nécessité ont alors été installés pour aider les habitants les plus modestes.

Ma Thi Sau, une octogénaire de la commune de Luong Tâm, dans la province de Hâu Giang (delta du Mékong), fait savoir : "Je faisais des nuits blanches en pensant à mes enfants et à mes petits enfants que la faim pouvait tarauder. Ce riz gratuit est une véritable bénédiction".

Les localités du pays ont décidé d’installer des distributeurs automatiques de riz un peu partout. L’objectif est de pouvoir aider le maximum de personnes dans le besoin dans cette difficile période de crise sanitaire.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Les activités de divertissement nocturne seront rouvertes à Hôi An Un large éventail d'activités culturelles et artistiques dans le cadre du projet "Rue de nuit", lancé par le Centre municipal de la culture, des sports, de la radio et de la télévision de Hôi An dans la province de Quang Nam, a officiellement repris le week-end dernier.