10/10/2018 08:00
Devenir une ville intelligente est l’un des grands enjeux et objectifs de Hanoï. Conformément à la Résolution N°11 publiée en 2012 par le politburo du Parti communiste vietnamien, la capitale devrait être un leader en la matière.

>>Hanoï, une future mégalopole moderne
>>Hanoï s’oriente vers un modèle de ville intelligente
Hanoï applique, depuis mai 2017, un service de recherche de parking via smartphone.
Photo: Hoàng Phuong/CVN

La ville intelligente, ou encore smart city, est une ville connectée, à la pointe des technologies modernes et ayant comme aspiration d’offrir de façon optimale une large panoplie de services en termes, entre autres, de mobilité, de logement, d’environnement, de sécurité et d’éducation. Un développement qui permettra d’améliorer la qualité de la vie et des services urbains en utilisant efficacement les ressources énergiques et naturelles.

Dans le monde entier, il y a environ 180 smart cities. 

À l’ère du boom des technologies numériques, la construction de smart cities est un objectif primordial, plus particulièrement pour un pays en voie de développement comme le Vietnam et pour une ville dynamique comme Hanoï.

Ce n’est pas la première fois que le Parti et l’État s’intéressent à transformer Hanoï en zone urbaine moderne et intelligente. En septembre 2017, au cours d’une séance de travail avec le Comité populaire municipal, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a proposé aux autorités locales d’appliquer de nouvelles technologies et de séduire de jeunes talents au service de la 4e révolution industrielle.

Les trois étapes de l’édification

Pour sa part, le Conseil populaire municipal a publié un programme d’action concernant l’application des technologies de l’information (TI) dans les organismes publics sur la période 2016-2020, financé à hauteur de plus de 3.000 milliards de dôngs. Il s’agit d’un pilier important permettant à Hanoï d’édifier une ville intelligente au service de son développement socio-économique.

D’après le directeur du Service municipal de l’information et de la communication, Nguyên Ngoc Ky, le processus de transformation de Hanoï en smart city se divise en trois phases: d’ici à 2020, 2021-2025, et après 2025. La première concernera la construction des bases fondamentales. La deuxième portera sur le développement de réseaux intelligents et d’une économie numérique. Enfin, après 2025, le grand objectif sera la création de l’économie du savoir.

Ainsi, la ville a lancé le processus d’installation d’infrastructures numériques, notamment dans les domaines des communications, du tourisme, de l’environnement et de l’énergie.

Les ressources humaines qualifiées jouent un rôle déterminant dans l’édification d’une ville intelligente. C’est pourquoi, la municipalité met beaucoup l’accent sur cette question.

Le développement d’une smart city est un outil essentiel et efficace pour la réforme des procédures administratives, la réduction du personnel (surtout dans le secteur public), et des frais des entreprises, entre autres.

Selon le président du Comité populaire municipal, Nguyên Duc Chung, des bases de l’e-gouvernement ont été établies. Les dossiers sur plus de 7,5 millions de Hanoïens en sont des exemples. De plus, la ville a également mis en place un réseau étendu (réseau de télécommunications souvent désigné par son acronyme anglais WAN) dans ses 584 localités, réparties sur 30 arrondissements et districts.

Création d’un réseau de management intelligent

Cette année, la capitale accélère la construction du centre de gestion intelligent, comprenant trois établissements spécialisés dans la surveillance et la sécurité de l’information, l’assistance aux employés utilisant les TI, ainsi que la gestion d’informations de presse et de communications.

En ce qui concerne les cyber-communications, Hanoï a lancé, en mai 2017, un service de recherche de parking et de paiement de frais de stationnement de voitures via smartphone (iParking). Ce service est appliqué dans neuf arrondissements: Hoàn Kiêm, Ba Dinh, Dông Da, Hai Bà Trung, Tây Hô, Thanh Xuân, Nam Tu Liêm, Long Biên et Câu Giây. À ce jour, on dénombre plus de 150 zones de stationnement, contre 17 au début.

Pour sa part, le Service touristique municipal a inauguré son portail d’information, prenant la forme moderne d’un réseau social. À l’ère du 4.0, sa création met un peu plus en lumière le virage pris par la ville vers un tourisme intelligent. Ce service s’appuie sur une collaboration avec les prestataires touristiques afin de fournir des informations aux voyageurs vietnamiens et étrangers à travers le site web: http://sodulichhanoi.gov.vn et http://tourism.hanoi.gov.vn.

Dans ses efforts de transition vers une smart city, la capitale développe également des réseaux "intelligents" dans les domaines de l’énergie, de l’éducation, de la santé…

Plus que devenir une ville intelligente, l’objectif final de ce grand projet est d’apporter aux Hanoïens des conditions de vie plus confortables.
 

EVN Hanoï utilise l’intelligence artificielle

L’assistant virtuel a été lancé par EVN Hanoï.
Photo: ST/CVN

La Compagnie générale d’électricité de Hanoï (EVN Hanoï) a mis en service, en 2017, un agent conversationnel appelé aussi assistant virtuel (chatbot) sur l’application Facebook Messenger et sur le site web: cskh.evnhanoi.com.vn.

Cet agent répond automatiquement et rapidement aux demandes des clients en vietnamien. Par ailleurs, il a la capacité de répondre simultanément à différentes questions de différents clients, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

Selon le chef du Service des affaires chez EVN Hanoï, Nguyên Xuân Thang, l’accent est mis sur l’application de l’intelligence artificielle et, globalement, sur les nouvelles technologies. L’assistant virtuel a notamment permis la simplification du partage de renseignements aux clients.

Dans les années à venir, EVN Hanoï continuera de favoriser l’application de technologies avancées dans ses activités.
 
 
Hoàng Phuong - DL/CVN





 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).