07/05/2018 22:36
Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam est allé inspecter, les 5 et 6 mai à Hô Chi Minh-Ville, la garantie de la sécurité sanitaire des aliments dans un certain nombre d'entreprises manufacturières, de restaurants, ainsi qu’au marché de gros de Binh Diên (8e arrondissement).

>>La lutte contre la mauvaise alimentation se complexifie
>>La conférence en ligne sur la sécurité sanitaire des aliments
>>Assemblée nationale : la sécurité sanitaire des aliments au menu des débats
 

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam (2e à gauche) inspecte le commerce de la viande crue dans le marché de gros de Binh Diên à Hô Chi Minh-Ville.


Observant les chaînes de production de la Sarl  San Hà, qui s’activent dans la fabrication et commercialisation des aliments frais et congelés correspondant au modèle "de la ferme à la table", le vice Premier ministre a apprécié que ce modèle soit vraiment juste et efficace et réponde respectivement à la directive concernée et à l’intégration.

Actuellement, la Sarl San Hà distribue quotidiennement environ 200 tonnes de marchandises sur le marché, en particulier en matière de volaille fraîche. Pham Thi Ngoc Hà, directrice générale de San Hà, a informé: "Auparavant, nos partenaires étaient les supermarchés et les marchés traditionnels. Mais, récemment, San Ha a ouvert son propre réseau avec 14 points de vente au détail. Et selon le plan de développement, chaque année, il  30 points de vente supplémentaires ouvriront".

Connaisseuse de la tendance "de la ferme à la table", Vu Duc Dam souhaiterait que d’autres entreprises suivent ce modèle, et qu’elles nouent des liens avec les agriculteurs, les propriétaires de taille et de plus petites échelle pour que tous participent à la chaîne de la sécurité de production  alimentaire.

Toujours selon le vice-Premier ministre, Hô Chi Minh-Ville doit donner une grande importance à l'utilisation des technologies dans la traçabilité des denrées alimentaires, ce qui permettra de  changer les habitudes de production, de commercialisation et de consommation. "À long terme, nous devons orienter nos compatriotes vers la consommation de produits alimentaires qualifiés comme  des produits +certifiés à l’export+", a-t-il souligné.

 

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam se penche sur la garantie de la sécurité sanitaire des aliments dans la Sarl San Hà.


Au cours de son programme de travail, Vu Duc Dam a aussi  visité le restaurant collectif des travailleurs de la Sarl Nidec TOSOK dans la zone franche Tân Thuân (7e arrondissement). Selon le représentant de Nidec, chaque jour sa cuisine collective doit servir 5.500 repas au prix unitaire de 16.000 dôngs. Ses denrées alimentaires sont fournies par des fournisseurs prestigieux et sont contrôlées sérieusement par les processus de traitement alimentaire.

Lors de la séance de travail avec les dirigeants de Nidec, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a apprécié la qualité des repas des employés. Parallèlement, il souhaite que la qualité de vie des travailleurs ici,  soit encore améliorée, et surtout la qualité des repas des travailleurs.

Au terme de sa mission et des séances de travail avec les entreprises et Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam s’est montré satisfait des changements positifs en matière de sécurité alimentaire et notamment sur les efforts du Comité municipal de gestion et de contrôle de la sécurité alimentaire. Il a également demandé aux unités concernées de continuer à valoriser les résultats obtenus et à promouvoir des mesures efficaces pour améliorer la qualité des repas des habitants.

 

Texte et photos: Quang Châu/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.