09/06/2021 00:13
Le Comité populaire de la province de Thua Thiên-Huê (Centre) se coordonne avec l'Académie d'agriculture du Vietnam, l'Université d'agriculture et de foresterie de l'Université de Huê pour rechercher et développer des ressources génétiques du lotus de Thua Thiên-Huê par la méthode de culture tissulaire au service du développement durable de cette fleur.

>>Ils créent leur start-up sur le concept du lotus
>>Les champs de fleurs, nouvelle manne touristique

Des lotus de Thua Thiên-Huê.
Photo : VNA/CVN


La province de Thua Thiên-Huê se concentre sur la sélection de variétés à haut rendement et de qualité pour augmenter la productivité en association avec la conservation des graines de lotus de Thua Thiên-Huê, ainsi que sur fourniture à la population des solutions techniques sur le soin des semences, l'amélioration des terres et l'organisation de la production aux normes VietGAP.

En outre, la province encourage également les producteurs à coopérer avec des unités pour produire et écouler leurs produits de lotus, à se connecter avec le réseau de distribution des supermarchés et les sites touristiques pour vendre davantage des produits à base de lotus, dans le but de créer la marque "Lotus de Huê".

Selon le plan local pour la période 2021-2025, d'ici 2025, la province étendra la nouvelle zone de plantation de lotus à 745 ha avec un rendement moyen de 1.800 à 2.000 kg/ha et une production estimée de 1.200 à 1.400 tonnes de graines/an.

Selon les agriculteurs locaux, le lotus est facile à cultiver, s'adapte aux zones basses et inondées, nécessite peu d'investissement et de soins, a des rendements stables, des produits faciles à consommer et apporte des bénéfices élevés.

Lê Van Thiên, vice-président de l'Association des agriculteurs du district de Quang Diên, a déclaré que la culture du lotus améliorait non seulement la vie des agriculteurs locaux, mais aussi créait également des emplois pour de nombreux travailleurs.

Dans les temps à venir, l'association continuera de collaborer avec les autorités locales et les unités concernées pour inciter les populations à profiter des étangs abandonnés, des zones basses et des terres moins fertiles pour cultiver du lotus combiné à la pisciculture afin d'augmenter leurs revenus.

En particulier, l'association encouragera la création de groupes coopératifs et d'associations professionnelles pour stabiliser la production, ainsi que sensibiliser la population au développement des variétés de lotus de Thua Thiên-Huê.

Cependant, l'expansion de la culture du lotus rencontre des difficultés telles que l'absence de planification spécifique des zones de plantation, le manque de source de graines de qualité. De plus, la plupart de la population n'a pas reçu de formation technique sur les procédures de production, la lutte antiparasitaire, la conservation, le traitement post-récolte.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.