27/09/2018 09:19
>>Le Conseil de sécurité de l'ONU discutera du processus électoral en RDC

Affaiblie par les effets de la crise économique et financière causée par la chute du prix de pétrole, la République du Congo connaîtra un taux de croissance estimé à 2% au cours de cette année, contre -3,1% en 2017, selon un rapport du bureau de la Banque mondiale à Brazzaville, publié ce mercredi 26 septembre. Ce taux de croissance qui s'élèvera à 3,7% en 2019, est lié au ressaisissement des activités du secteur pétrolier, notamment la montée des prix sur le marché mondial et de la production nationale, dominée par les activités du champ de Moho Nord. Concernant la production pétrolière congolaise, elle a enregistré une hausse, indique le rapport, en passant de 84 millions de barils en 2016 à 96,8 millions en 2017, soit une augmentation de 15,3%. Samba Ba, économiste principal et l'un des rédacteurs du rapport, a fait savoir que la conjoncture économique était favorable au plan mondial, fragile au niveau de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) et difficile pour le Congo. "La crise continue à frapper le plus le secteur hors pétrolier, notamment le bâtiment et les travaux publics (BTP), la restauration, l'hôtellerie. Il y a un léger mieux dans le secteur pétrolier", a-t-il expliqué.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Binh Thuân développe ses potentiels en tourisme maritime Possédant un littoral de près de 200 km et de beaux paysages tels que le ruisseau Tiên, la montagne de Tà Cu, la tour Po Sah Inu, le phare Kê Gà, l’île de Phú Quy, le cap de Yên, les villages de pêcheurs,… la province de Binh Thuân (Centre) est dotée d'un potentiel immense pour développer un tourisme côtier.