24/02/2019 22:50
Afin de mieux soigner les malades vivant dans des zones suburbaines, éloignées et périphériques, le secteur de la santé de HCM-Ville a récemment préconisé le développement d'un réseau de cliniques satellites sur le modèle des hôpitaux "proches des gens". Elles disposent d’un personnel médical compétent et d’équipements modernes.

>>Inauguration du premier hôpital cardiovasculaire dans le delta du Mékong
>>Hô Chi Minh-Ville accélère sa réforme administrative


 

Les patients ont accès aux services d’examens de haute qualité.


Les six communes suivantes: Tân Thành Tây, Tân Thành Dông, Trung An, Hoà Phu, Binh My et Phu Hoà Dông sont des zones très densément peuplées avec de fortes proportions de travailleurs venant du district de Cu Chi, Hô Chi Minh Ville. Les habitant ayant besoin de consulter un médecin doivent se rendre à plus de 12 km à l'hôpital du district de Cu Chi. Ainsi, la création de la clinique générale de Tân Quy a résolu une grande part des difficultés d’accès aux services de santé des personnes de cette région.

Thi Kim Luong, habitante du district de Cu Chi, Hô Chi Minh-Ville, se rend à la
clinique générale de Tân Quy pour un examen médical et partage: "
À l'hôpital de Cu Chi, j’ai un numéro de commande mais je perds beaucoup de temps. C’est pourquoi, je vais à Tân Quy. Il y a moins de patients et l’enregistrement est bien plus rapide". Nguyên Thi Lan, habitante également à Cu Chi, déclare: 'Le personnel soignant et les médecins sont professionnels et amicaux."

Cette clinique est équipée de machines et d’équipements modernes pour répondre aux besoins en matière d’examen et de traitement des spécialités médicales et des services d’urgence 24/24 h et 7/7 jours... La population bénéficie donc des meilleurs soins de santé et profite également pleinement des services médicaux à l’image des grands hôpitaux. Actuellement, cette clinique accueille environ 200 patients chaque jour.

Hô Hai Truong Giang, directeur de l'hôpital du district de Cu Chi, déclare: "L'hôpital a également mobilisé 16 médecins pour prendre en charge des postes de spécialistes, de pharmaciens et de techniciens de laboratoire, allant de la salle de radiographie, en passant par la médecine traditionnelle ainsi que d’autres départements afin d’offrir une clinique confortable pour tous". 

Mieux servir les patients

 

De nombreux visiteurs se rendent au clinique satellite de l’hôpital de Thu Duc.


De manière semblable, la polyclinique de Linh Xuân, créée en 2016 est l’une des quatre cliniques considérées comme satellites-miniatures de l’hôpital du district de Thu Duc. Après quelques visites de la clinique, on constate que son parking est surchargé, ce qui signifie qu’il en est de même des patients en consultation. Rien qu’entre 7h30 et 10h00, les trois grandes salles de traitement de la clinique de physiothérapie sont remplies. La plupart des patients sont âgés et ont besoin de médecine traditionnelle telle que l’acupuncture et l’acupressure.

Selon le représentant de la polyclinique de Linh Xuân, plus de 40 médecins et personnels médicaux ont été transférés de l'hôpital de l’arrondissement de Thu Duc pour régulièrement prendre en charge des examens et traitements médicaux. Chaque jour, la clinique accueille près de 800 patients. Les malades qui viennent ici sont examinés rapidement. En particulier, la majorité des prix des services médicaux sont assez abordables pour les patients dont la plupart travaillent dans des zones industrielles du district de Thu Duc.

Lê Thi Sâm, une ouvrière venue de la province de Binh Duong, partage: "Cette clinique est près de chez moi et prend en charge également mes frais médicaux par l’intermédiaire de l’assurance de santé. Psychologiquement, je me sens à l'aise ici, ma maladie guérira plus rapidement, j’en suis sûre."

Dinh Thi Minh, 70 ans, qui vit non loin de la clinique, déclare: "L'hôpital de Thu Duc est trop loin de chez moi, mais ma maladie dégénérative de la colonne vertébrale nécessite une thérapie physique quotidienne. J’ai donc choisi cette clinique pour un traitement régulier".

La plupart des patients interrogés ici sont satisfaits du service du personnel et des médecins. Particulièrement, les patients ici possèdent une durée de temps de consultation plus importante avec leur médecin par rapport à un grand hôpital.

Il s’agit de deux des nombreuses cliniques-satellites de Hô Chi Minh-Ville, un modèle de "chaîne d’hôpitaux" construit avec des critères tels que:  être proches des gens, proposer de meilleurs services de santé aux habitants des localités les plus éloignées…

Le médecin Nguyên Quang Son, chef de la clinique générale Linh Xuân (arrondissement de Thu Duc), ajoute: "Après les horaires de travail, les travailleurs viennent ici le soir pour soigner leur maladie. Cette clinique reste toujours ouverte…Les gens bénéficient d'une couverture maladie, presque tous les patients paient de la même façon et le service est le même que dans un hôpital".

Et à l’avenir, cette clinique sera équipée d'autres installations tel que la mise en place d’un appareil de tomodensitométrie pour améliorer la qualité de diagnostic sur place. En plus de fournir des soins médicaux initiaux, répondre aux besoins de la population en matière d’examens et de traitements médicaux sur place, cette série de modèles d’hôpitaux "proches des gens" montre également de nombreux effets pratiques sur l’objectif du secteur de la santé. En outre, la rationalisation des maladies est plus efficace et contribue de manière positive à l'amélioration de la qualité des services de santé et à la création d’une atmosphère hospitalière conviviale et efficace.

 

Texte et photos: Quang Châu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam