11/12/2019 18:05
La dynamique des territoires pour la collecte des déchets et le recyclage : échanges d'expériences et solutions innovantes du Vietnam, de l’Indonésie, de l’Inde, du Brésil, constituait la problématique centrale de la conférence qui s’est déroulée les 9 et 10 décembre à l’Université d’architecture de Hanoï.

>>Un projet de valorisation énergétique des déchets financé par la JICA
>>Le métier des "đồng nát", un métier honteux ?

Conférence sur la dynamique des territoires pour la collecte des déchets et le recyclage, les 9 et 10 décembre à l’Université d’architecture de Hanoï.
Photo : Quê Anh/CVN


Officiellement mise en place depuis le début 2017, et après trois ans de travail, l'équipe JEAI Recycurbs Viet, parrainée par l'Institut de recherche pour le développement - IRD (France), a mené plusieurs enquêtes sur le réseau de collecte et de recyclage spontané des déchets à Hanoï.

Les chiffonniers au Vietnam, appelés en vietnamien "đồng nát" dans les régions du Nord ou "ve chai" dans les régions du Sud, sont présents dans toutes les rues de Hanoï. Au fil des décennies, ces collecteurs de déchets restent actifs et s’adaptent aux transformations urbaines. Pourtant, peu de gens se rendent compte de l’ampleur de ce réseau "informel" qui contribue à la réduction de 30% à 40% des déchets de la ville à enfouir chaque jour. En effet, chaque jour, dans la capitale, il y a en moyenne 7.500 tonnes de déchets ensevelies dans le complexe de traitement des ordures de Nam Son (dans le district de Soc Son, en banlieue de Hanoï). De ce fait, le réseau de collecte et de recyclage spontané joue un rôle très important dans la réduction de la quantité de déchets à traiter chaque jour.

Avec un effectif de plus de 10.000 personnes, ce réseau très "dynamique" et "flexible" mis en place depuis plusieurs décennies constitue une économie circulaire (de collecte, de commerce des déchets, de recyclage, etc.) basée sur les relations familiales et villageoises. En même temps, ce sont les caractères "libre", "spontané" et "dynamique" qui constituent la plus grande difficulté des recherches sur ce réseau.

Afin de dresser un panorama de la collecte et du recyclage spontanés des déchets au Vietnam, l’équipe JEAI Recycurbs Viet de l’Université d’architecture de Hanoï (UAH), en collaboration avec le Département de la législation du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement, a organisé les 9 et 10 décembre une conférence scientifique. Soutenue par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et le Réseau de recherche sur le plastique COMPOSE, cette dernière a pour objectif de partager les résultats des recherches et des enquêtes du projet JEAI Recycurbs Viet sur la collecte et le recyclage spontanés des déchets à Hanoï.

Des solutions proposées innovantes
 

Les chiffonniers sont présents dans l’ensemble du pays.
Photo : Net/CVN


Lors de cette conférence, les participants ont pu constater la situation des activités de collecte et de recyclage des déchets de six villes du Vietnam : Hô Chi Minh-Ville (Sud), Dà Nang (Centre), Nha Trang (province de Khanh Hoà, Centre), Vinh (province de Nghê An, Centre), Buôn Mê Thuôt et Dak Lak (hauts plateaux du Centre), grâce aux recherches réalisées dans le cadre du projet COMPOSE.

Les conférenciers d’Indonésie, d’Inde, de France et du Vietnam ont échangé sur la qualité des services du secteur formel de Hanoï et leurs territoires d’intervention aux niveaux des arrondissements et des districts ; les initiatives privées et les innovations dans le recyclage et le traitement des déchets impulsées par la coopération ; les modèles de traitement des déchets dont les banques de déchets à Surabaya (Indonésie), la coopérative de déchets de Belo Horizonte (Brésil) et le réseau des marchés de gros de déchets à New Delhi (Inde).

"Tous les pays du monde, et le Vietnam également, s’intéressent beaucoup à l’environnement. Le Vietnam accorde une grande attention à la recherche et à l’application des mesures dynamiques sur le traitement et le recyclage des déchets", a souligné Lê Quân, recteur de l’UAH. Il a fait part de ses espoirs concernant la poursuite du bon fonctionnement de l’équipe JEAI Recycurbs Viet afin qu’elle continue de proposer des solutions plus efficaces dans ce domaine. Ladite conférence s’inscrit dans le cadre d’une série de conférences et d’ateliers sur la dynamique des territoires pour la collecte des déchets et le recyclage, lancée du 2 au 13 décembre dans l’UAH. L’exposition "KÉN - Maison recyclée", ainsi que le concours d’idées sur le recyclage et la réduction des déchets, l'atelier de cartographie "Territoires de collecte et de recyclage" et l’atelier opérationnel "Lieux de collecte de déchets dans la ville" sont au programme de cette manifestation.    


Quê Anh/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

La forêt de Trà Su, écosystème à part entière du delta du Mékong La forêt de Trà Su est un écosystème à part entière du delta du Mékong dans le Sud du Vietnam. Localisée à une vingtaine de kilomètres de la ville de Châu Dôc, la forêt de Trà Su s’étend sur plus de 800 hectares.