23/06/2018 18:45
Le ministère vietnamien de la Construction et l'Agence sud-coréenne de coopération internationale (KOICA) ont co-organisé, vendredi 22 juin à Hanoï, une conférence sur un projet d'assistance technique à la planification des villes vertes, financé par la République de Corée.
>>Hanoi cible le développement vert
>>Pour améliorer la qualité de l’air de Hanoï
>>Le Danemark lance un concours sur le concept de ville verte au Vietnam

Conférence sur le projet d'assistance technique à la planification des villes vertes, tenue le 22 juin à Hanoï.
Photo: VNA/CVN

Le projet de 6,5 millions de dollars devait être mis en œuvre pendant 29 mois à Hanoï, dans le district de Yên Binh de la province de Thai Nguyên (Nord) et dans la ville de Rach Gia de celle de Kiên Giang (Sud).

Trân Thu Hang, directrice du Département de planification et d'architecture du ministère de la Construction, a déclaré qu'après deux ans, le projet a établi un ensemble d'indices de villes vertes, un système d'aide à la décision pour la planification de la ville verte (GDSS) et un cadre juridique pour la planification de la ville verte.

Il a également conçu des options de planification pilote pour la zone urbaine de Yên Binh et la ville de Rach Gia, a-t-elle ajouté.

Mme Hang a espéré que le projet renforcerait la capacité de gestion de la ville et développera des données sur la planification urbaine à l'échelle nationale, ce qui aidera les villes à mettre en valeur leurs ressources naturelles, à réduire les impacts du changement climatique et à améliorer le niveau de vie en vue d’un développement durable.

Lee Dong-youn de la société Jeongdo Uit a présenté le GDSS, affirmant que ses principales fonctions sont d'évaluer les conditions locales en termes de critères écologiques, de population, d'utilisation foncière, pour prévoir la demande d'utilisation des terres et calculer le volume des émissions à effet de serre.

Il a déclaré qu'il était nécessaire d'ajouter continuellement des données au système, de suivre en permanence les critères et les indices de la ville verte, ainsi que de préparer les infrastructures nécessaires.

Luu Duc Minh, directeur de l'Institut de planification environnementale, des infrastructures urbaines et rurales de l'Institut vietnamien de planification urbaine et rurale (VIUP), a déclaré que le Vietnam devrait améliorer sa capacité d’entrer des données dans le GDSS, car le pays n'a pas encore de systèmes de données nationaux et provinciaux.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Remise des prix du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2018"

Rough Guides suggère des destinations à Hô Chi Minh-Ville Rough Guides, l'un des guides de voyage les plus réputés au monde, vient de partager des expériences passionnantes vécues à Hô Chi Minh-Ville.