07/05/2015 17:38
La suppression des élevages d'ours sera une opportunité pour la protection des ours sauvages.

>>Le Centre de sauvetage des ours de Tam Dao
>>Parc national de Cat Tiên : une mission, sauver les ours

C'est ce qu'a affirmé jeudi 7 mai à Hanoi Vu Thi Quyên, directrice du Centre d'éducation à la nature (EVN), lors d'une conférence de presse donnée pour réévaluer le processus de suppression des élevages d'ours au Vietnam pendant la période 2005-2015.
 

En 2005, le gouvernement a lancé le programme de suppression des élevages d'ours pour préserver l'espèce. Photo : Sy Tuyên/VNA/CVN


"En 10 ans d'efforts, et grâce à une collaboration étroite avec le gouvernement, des sociétés civiles, des entreprises, la presse, des célébrités et la société, nous avons réalisé de grands progrès dans le règlement d'un problème social urgent qui représente une menace urgente pour la biodiversité de notre pays", a-t-elle souligné.

Selon l'ambassadrice du programme de protection des ours, la chanteuse My Linh, ces 10 dernières années, plus de 60 chanteurs et artistes ont réalisé avec le centre EVN un total de 30 courts-métrages et transmis des messages sur les médias pour appeler la population à ne pas consommer de bile d'ours et à mettre fin aux élevages d'ours au Vietnam.

My Linh a demandé à tous de continuer d'agir en raison des près de 1.250 ours maintenus en captivité.

Afin de répondre à la Journée des ours du Vietnam (7 mai), les volontaires du réseau de protection des animaux sauvages d'EVN ont organisé divers événements et expositions sur le thème "Mettre fin aux élevages d'ours" dans 15 villes et provinces de l'ensemble du pays.

En 2005, le gouvernement a lancé le programme de suppression des élevages d'ours pour préserver l'espèce. Selon les résultats d'une enquête réalisée en 2009 par ENV auprès de plus de 3.000 personnes de Ho Chi Minh-Ville, de Hanoi et de Da Nang, 22% ont déclaré avoir consommé de la bile d'ours, et 74%, que sa consommation n'était pas interdite par la loi.

Pour ENV, le Vietnam est l'aire de répartition de l'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus) et de l'ours malais (Helarctos malayanus), lesquels sont en voie de disparition en raison d'un important trafic pour l'extraction de leur bile.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.