26/02/2020 18:33
>>Le Cambodge et la Chine lancent l’exercice militaire Dragon d’or
>>Renforcer la coopération sino-cambodgienne en matière de commerce et d'investissement
>>Le Cambodge et la Chine organisent leur 2e exercice conjoint "Dragon d’or"

Le Cambodge et la Chine finaliseront leur accord de libre-échange (ALE) vers novembre prochain, dans le but de stimuler le commerce bilatéral, selon le quotidien Phnom Penh Post. Lors des négociations bilatérales tenues du 20 au 23 janvier 2019 à Pékin, en Chine, le Premier ministre Hun Sen et son homologue chinois, Li Keqiang, ont donné le feu vert à l’étude de faisabilité sur cet ALE potentiel, en vue de porter le commerce bilatéral à 10 milliards de dollars vers 2023. Le secrétaire d’État du ministère cambodgien du Commerce, Sok Sopheak et le vice-ministre chinois du Commerce, Ren Hongbin, ont co-présidé les 20 et 21 janvier dernier à Pékin le premier cycle de négociations sur l'ALE. Le 24 février, le Premier ministre Hun Sen a encouragé toutes les entreprises à augmenter la production et à diversifier leurs produits afin de promouvoir les exportations vers la Chine avant la conclusion de l'ALE. Le secrétaire général adjoint de l'Association des fabricants de vêtements au Cambodge, Kaing Monika, a déclaré en janvier dernier que les avancées vers un ALE étaient justes pour le Cambodge, qui commençait à envisager les négociations des ALE avec d’autres pays, a-t-il souligné. Le Cambodge rejoint un nombre très limité d'ALE par rapport à d'autres pays de l'ASEAN, a-t-il dit, ajoutant que son pays devait viser davantage des ALE bilatéraux, dont celui avec la Chine.

VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.