18/11/2016 11:55
Avec le soleil, le vent et la mer, Côn Dao (Poulo Condor) est belle toute l’année. La période où cette île est la plus splendide, c’est entre le mois de décembre et celui de janvier ou février. Côn Dao est de fait un paradis pour les touristes.

>>Au chevet des tortues marines de Côn Dao
 

Avec le soleil, le vent et la mer, Côn Dao est belle toute l’année.


À l’an 4 de la mise en œuvre du projet de développement socioéconomique pour 2020, le district de Côn Dao, connu autrefois pour ses prisons surnommées "l’enfer de ce monde" durant la période coloniale française, est devenu "fleuron" du tourisme national. Aujourd’hui, ce "paradis terrestre" est une destination incontournable pour ceux qui aiment le soleil, le vent et la mer.

Côn Dao, d’une superficie d’environ 76 km², est un district insulaire relevant de Bà Ria-Vung Tàu, à environ 185 km de la ville de Vung Tàu. Elle se compose de 16 îles dont celle de Côn Son qui est la plus grande avec ses 52 km2 et ses 6.000 habitants.

Cette région est réputée non seulement pour ses nombreux beaux sites, notamment ses plages magnifiques et saines, mais aussi pour d’autres vestiges culturels et historiques qui, ces dernières années, attirent davantage de touristes vietnamiens comme étrangers.

Disposant de plus de 200 km de côtes, Côn Dao met à la disposition de ses visiteurs une vingtaine de plages vierges, dépourvues de toute pollution, au sable fin, que le soleil inonde de ses reflets dorés… La baie Dâm Trâu, les plages Nhat, Nho..., les touristes, à tout loisir, se baignent, contemplent le lever ou le coucher du soleil sur la mer, découvrir le mystérieux monde sous-marin... Une adresse conseillée : la plage Lo Vôi.

Tourisme associée à la conservation

 

Nombreuses espèces de corail à Côn Dao.


Les forêts de Côn Dao sont un des meilleurs endroits pour ceux voulant découvrir l’écosystème particulier du Parc national du même nom. À ce site, qui s’étend sur près de 6.000 ha, viennent s’y ajouter les quelque 14.000 ha de nappes d’eaux abritant de nombreuses espèces de corail, des tapis d’algues de mer, des mangroves.

Dans cette région sont répertoriées 285 espèces de coraux, plus de 200 de poissons, une centaine de mollusques, environ 100 de crustacés… Nombre de celles-ci sont rares, telles les dugongs ou les tortues de mer. Sept plages de l’île sont des lieux de ponte pour les tortues de mer, dont 4 accueillent annuellement plus de 1.000 femelles. S’agissant du dugong, Côn Dao est de fait l’unique lieu du pays abritant cette espèce.

Selon Doàn Cat, un Viêt kiêu (Vietnamiens d'outre-mer) de Tchéquie, vice-président de l’Association tchèque des lettres et arts, "Côn Dao est une destination idéale pour les personnes qui adorent l’écotourisme. Il se pourrait que j’y retourne pour y effectuer un séjour plus long", ajoute-il.

Le plan de développement socio-économique de Côn Dao pour 2020 approuvé par le gouvernement, englobe la restructuration de son économie en privilégiant le tourisme et le secteur du tertiaire.

“Les projets touristiques de Côn Dao doivent respecter le parc national Côn Dao”, souligne Pham Trung Luong, directeur adjoint de l’Institut d’étude et de développement du tourisme. En développant les infrastructures de l’île, les autorités locales veillent à ce que toute éventuelle atteinte à la nature comme à la biodiversité soit évitée. Les habitants sont par ailleurs incités à participer au développement du tourisme afin de créer des emplois.

Une des difficultés du tourisme local est la pénurie en moyens de transport. L’île est reliée à la terre ferme, entre autres, par 9 vols hebdomadaires à/de Hô Chi Minh-Ville. La Compagnie des services aériens (Vasco) satisfait ainsi à environ 40% de la demande. Voyager par voie de mer est également possible, mais le trajet est long, d’environ 14 heures par beau temps depuis Vung Tàu.

Afin de mieux attirer les voyageurs, surtout les étrangers, Bà Ria-Vung Tàu a approuvé une dizaine de projets touristiques à Côn Dao. L’un des plus importants est la villégiature Dat Dôc qui, à capital américain, devrait être achevé dans les temps qui viennent.

 

Texte et photos : Nguyên Dat-Ngoc Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.