01/03/2010 02:07
Répondant à une question d'internaute concernant les conflits commerciaux entre la Chine et les États- Unis, le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, a déclaré le 27 février que son pays ne voulait pas que l'année 2010 soit "une année orageuse" pour les relations commerciales et économiques avec les États-Unis.
Le maintien de bonnes relations commerciales entre la Chine et les États-Unis est favorable aux peuples des 2 pays, a indiqué le Premier ministre chinois sur les sites internet du gouvernement central (www.gov.cn) et de l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle, www.xinhuanet.com).

"Cela demande des efforts de la part des 2 pays", a-t-il ajouté. Le commerce bilatéral doit être équilibré et durable, et les disputes entre les 2 pays doivent être résolues par des "négociations équitables" plutôt que des sanctions, a-t-il indiqué.

La Chine a vu les disputes avec les États-Unis s'aggraver depuis fin 2008, la crise mondiale augmentant la pression économique sur les 2 pays, allant du taux de change de la monnaie chinoise aux déficits commerciaux.

Le président américain Barack Obama s'est engagé en février à être "plus sévère" envers la Chine en ce qui concerne les taux de changes et le commerce, afin de s'assurer que les prix des marchandises américaines ne soient pas "gonflés artificiellement".

Wen Jiabao a appelé les États-Unis à ouvrir les exportations des produits de haute technologie à la Chine, et à reconnaître son statut d'économie de marché. Il a également promis que la Chine créerait les "conditions favorables" pour les entreprises étrangères installées en Chine, pour les aider à bénéficier du même traitement que leurs homologues chinoises, en conformité avec les lois chinoises.

XINHUA/VNA/CVN
(01/03/2010)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.