07/02/2018 20:33
Le Vietnam vise 500 milliards de dollars du commerce extérieur, a partagé le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, sur l’objectif d’import-export du Vietnam ces deux prochaines années.
>>Riz : le Vietnam dépasse son objectif d’exportation pour 2017
>>L’industrie du cuir et de la chaussure développe ses exportations vers l'UE
>>Quelque 258 millions d'USD signés à la foire commerciale Vietnam-Chine

Les exportations de riz du Vietnam ont continué à augmenter en janvier.
Photo : VNA/CVN

Ces dernières années, le chiffre d'affaires à l’import-export a fortement progressé. En 2001, ce chiffre n'était que de 30 milliards de dollars; 6 ans plus tard, lorsque le Vietnam est devenu membre officiel de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), il atteignait  100 milliards. En 2011, le commerce extérieur a doublé pour atteindre 200 milliards de dollars, puis 300 milliards 4 ans après. En 2017, le chiffre d’affaires à l’import-export du Vietnam a franchi la barre des 400 milliards de dollars. Une étape importante dans les efforts des ministères et des organes centraux visant à réformer les procédures administratives, à faciliter les activités d'import-export des entreprises.

Dans le contexte de difficultés de l’économie mondiale et de concurrence de plus en plus féroce, l'objectif de 500 milliards de dollars de chiffre d’affaires à l’import-export ces deux prochaines années n’est pas simple. D’après le ministre Trân Tuân Anh, pour atteindre ce chiffre, l'essentiel est de restructurer l'économie dans le contexte d'intégration profonde et de participation de plus en plus efficace dans la chaîne de valeur mondiale.

En particulier, il est nécessaire de continuer la réforme administrative, de créer un environnement favorable pour soutenir les entreprises, promouvoir le flux des ressources pour la production, l'exportation. D'autre part, il faut aussi mettre l'accent sur la formation et le soutien aux entreprises pour former des ressources humaines de haute qualité.

"Il faut continuer à concrétiser les engagements d'intégration par des mesures et politiques visant à aider les entreprises à tirer profit des préférences tarifaires pour accéder à de nouveaux marchés, augmenter le chiffre d'affaires à l’import-export. Dans le même temps, nous devons élaborer des scénarios pour faire face aux barrières non tarifaires déployées par certains pays importateurs. C'est également la tâche centrale du ministère de l'Industrie et du Commerce en 2018", a déclaré Trân Tuân Anh.

CPV/VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.