20/12/2018 21:31
L’introduction officielle de notions d’entrepreneuriat dans l’enseignement supérieur et secondaire est nécessaire pour promouvoir l’esprit entrepreneurial des lycéens et des étudiants. Cette opinion a beaucoup intéressé les participants du séminaire international "Aider les étudiants des universités et les lycéens de Hô Chi Minh-Ville à s'intégrer au monde des start-up".
>>Une start-up vietnamienne remporte le troisième prix de K-Startup Grand Challenge 2018
>>Hô Chi Minh-Ville: ouverture du Forum des jeunes entrepreneurs de l’ASEAN+3

Le séminaire international "Aider les étudiants des universités et les lycéens de Hô Chi Minh-Ville à s’intégrer au monde des start-up" s’est tenu le 18 décembre.

Les intervenants ont indiqué que l'écosystème de start-up au Vietnam était assez jeune par rapport au reste du monde, mais qu'il possédait un potentiel considérable. Par conséquent, le renforcement des compétences et connaissances des jeunes en termes d'esprit entrepreneurial devient une tâche particulièrement importante dans les stratégies nationales.

Selon le professeur agrégé Pham Hoàng Quân, recteur de l'Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, la formation en matière de start-up dans les établissements universitaires vise à aider les étudiants à se forger des idées, à démarrer leur carrière et à garantir une bonne professionnalisation, ainsi qu’à leur fournir les connaissances et compétences nécessaires.

Parallèlement à la formation, les établissements universitaires devraient créer un environnement, des mécanismes financiers et des politiques de soutien à ces start-uppers. Via cette formation, les universités et la société bénéficieront de personnes performantes en termes d’esprit d’innovation, de pensée créative, d’esprit de risque, de capacités de communication, de connaissances scientifiques et technologiques.

Une formation déjà est mise
en place dans les universités


Beaucoup d’étudiants rêvent de créer leur propre entreprise.

En ce qui concerne l’introduction de ce programme dans les universités, Trân Huu Phuc Tiên, directeur général de la société Hop Diêm, actif dans le domaine des médias, des études à l'étranger, de la formation professionnelle, de l’enseignement en anglais, a partagé qu'encourager les étudiants à en apprendre davantage sur la création de start-up est évidemment une bonne orientation.

Dans les pays avancés, cette formation a été intégrée aux programmes d'enseignement général, tant secondaire qu’au niveau universitaire. Au Vietnam, cette formation devra être mise en œuvre à titre expérimental sous forme de cours à options et /ou e cours généraux pour tous les étudiants.

Trân Huu Phuc Tiên a également suggéré que l'école  crée des mini-entreprises (simulation du fonctionnement d’une entreprise de production ou de sa création) fournissant des services au sein même de l’université comme parking de voitures ou vélos, services de restauration. Ces entreprises seraient dissoutes à la fin de chaque année scolaire. Grâce à ces mini-entreprises, les étudiants pourraient se faire des expériences en situation réelle.

De nombreux participants ont affirmé que la connexion entre écoles et entreprises devrait être promue. En plus d’inviter des entreprises à participer au processus d’enseignement, l’établissement universitaire devra mettre en relation les entreprises afin que les étudiants puissent participer aux projets de celles-ci.

Texte et photos: Quang Châu/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La région septentrionale du Centre encourage le tourisme saisonnier Son littoral magnifique est devenu l'un des principaux produits touristiques de la région septentrionale du Centre. Cette région continue d’améliorer la qualité de ses services et de lancer de nouveaux produits touristiques.