24/06/2022 16:50
Le Vietnam compte environ 7 millions d’handicapés, soit 7,8% de sa population nationale. L’État a instauré un cadre juridique permettant de défendre leurs droits et leurs intérêts.
>>Seconde vie pour les fauteuils roulants, nouvelle vie pour les handicapés
>>Le Vietnam s’engage à promouvoir les droits des personnes handicapées
>>Le chef de l'État se rend au Centre de soins aux enfants handicapés

Une classe de formation professionnelle en faveur des personnes handicapées à Thua Thiên-Huê (Centre).
Photo : Hô Câu/VNA/CVN

Parmi les handicapés vietnamiens, 48% sont des femmes et 28,3% sont des enfants. Environ 87% d’entre eux vivent à la campagne et ont besoin d’assistances de l’État et de la société. Soucieux de leur bien-être, l’État a adopté une série de mesures leur permettant d’exercer leurs droits politiques, économiques, culturels et sociaux, au même titre que n’importe quel autre citoyen.    

En vertu de la Constitution de 2013, tous les handicapés, quel que soit leur âge et indépendamment du fait qu’ils aient un appui ou non, bénéficient d’assistance sociale en matière de soins, de réhabilitation fonctionnelle et d’emploi. La législation vietnamienne relative aux handicapés, qui est sans cesse complétée, comprend désormais la Loi sur les personnes handicapées, la Loi sur l’assistance juridique, le Code du travail, la Loi sur l’éducation ainsi que celles sur l’enseignement professionnel, sur la protection, les soins et l’éducation des enfants et sur les technologies de l’information.

Tous ces textes ont été rédigés conformément à la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées que notre pays a ratifiée en 2014. Mais déjà, suite à l’adoption par l’Assemblée nationale de la Loi sur les personnes handicapées en 2010, 13 arrêtés et circulaires ont été élaborés pour permettre sa mise en œuvre effective dans des domaines aussi variés que les médias, les sports, le tourisme ou encore l’accès à la sécurité sociale.

Assistances juridiques pour tous les handicapés

En vertu d’un programme gouvernemental, entre 2016 et 2020, tous les handicapés vietnamiens qui le souhaitaient ont pu bénéficier d’une assistance juridique. Un réseau d’institutions présentes au niveau national et local est prêt à intervenir en leur faveur. Ces institutions sont le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, l’Association de protection des handicapés et des enfants orphelins, l’Association de secours des enfants handicapés vietnamiens, l’Association des personnes malvoyantes vietnamiennes, l’Association des victimes de l’agent orange/dioxine, le Comité de coordination des assistances aux activités des personnes handicapées et l’Association de production et de commerce des handicapés.

Le Vietnam est l’un des premiers pays en Asie-Pacifique à avoir élaboré et mis en œuvre un plan d’action sur le long terme en faveur des handicapés, suivant une initiative de la Commission régionale des affaires socio-économiques des Nations unies.

Au moins 120.000 handicapés ont pu apprendre un métier et trouver un emploi dans le cadre des programmes d’assistance publique. Photo : VNA/CVN

L’État vietnamien prend en charge les soins d’un grand nombre d’handicapés graves, notamment les invalides de guerres et les victimes de l’agent orange. Des centaines de milliers d’entre eux se sont vu offrir des fauteuils roulants ou ont pu bénéficier de séances de kinésithérapie gratuites. Chaque année, environ 800.000 handicapés bénéficient d’une assurance maladie totalement ou partiellement gratuite. Dans 51 des 63 provinces et grandes villes du pays, le secteur privé participe au financement de la réhabilitation fonctionnelle des handicapés.

Sur le plan de l’éducation, tous les manuels existent en version braille et les mavoyants disposent d’un système d’écriture unifié. Le nombre d’enfants handicapés accédant à l’enseignement secondaire et supérieur augmente d’année en année.

En ce qui concerne l’intégration sociale des handicapés, le pays compte actuellement 1.130 établissements d’enseignement professionnel qui accueillent également des handicapés. 225 de ces établissements leur sont d’ailleurs exclusivement consacrés. Au moins 120.000 handicapés ont pu apprendre un métier et trouver un emploi dans le cadre des programmes d’assistance publique. Les handicapés sont propriétaires de 400 entreprises. De nombreuses constructions publiques ont été aménagées de façon à faciliter leur accès.

Dans les temps à venir, l’État vietnamien envisage de perfectionner la législation garantissant le droit à l’assistance juridique des handicapés. Il s’inspirera des expériences internationales et appelera le secteur privé à participer financièrement. Notre pays continuera également à mettre en œuvre la Stratégie d’Incheon sur la Décennie de l’Asie-Pacifique pour les handicapés 2013-2022 et la Déclaration des dirigeants de l’ASEAN sur le renforcement de la participation des handicapés.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Le tourisme aspire à accueillir cinq millions de visiteurs étrangers en 2022 Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam (VNAT), au cours des sept premiers mois de l'année, le tourisme national a enregistré un taux de croissance mensuel moyen de 62%.