21/03/2021 11:00
La crise sanitaire ralentit le rythme habituel des habitants et la vie est devenue beaucoup plus calme. Huê (Centre) est un exemple de ville où rayonne une énergie positive. Elle a su mettre en place une prévention efficace contre la pandémie.
>>Les vendeurs de rue face à la pression sanitaire et financière
>>Comment les vendeurs ambulants vivent-ils pendant la crise du COVID-19 ?

Les jeunes Vietnamiens participent activement à la lutte contre le COVID-19.
Photo : CTV/CVN

Le COVID-19 a eu pour effet de pénaliser fortement l’économie nationale et de provoquer des perturbations sociales importantes. Malgré ces difficultés, le peuple vietnamien a fait preuve de réactivité et d’optimisme. Il a compris qu’en s’unissant, il serait plus fort et gagnerait le combat contre cette nouvelle maladie.

La ville de Huê, province de Thua Thiên-Huê (Centre), est riche culturellement, son patrimoine historique est exceptionnel. Raison pour laquelle l’ancienne capitale impériale du Vietnam est connue dans le monde entier. Son potentiel culturel est considérable. Huê sait allier la tradition (sa Citadelle) et la modernité (en témoignent les nouveaux bâtiments apparus dans le paysage urbain au fil des ans).

Un dynamisme palpable

Le tourisme y tient une place très importante. C’est une branche économique clé de la ville dont les activités ont été impactées par l’apparition de cette nouvelle maladie. Le nombre de visiteurs étrangers a chuté considérablement. Cette situation a perturbé les Huéens. Les marchands ambulants, les conducteurs de taxis et de cyclo-pousse, les employés d’agences de tourisme et de sociétés de transport se sont retrouvés au chômage.

Malgré tout, les habitants ne se sont pas découragés et se sont efforcés de surmonter les difficultés. Philosophes, ils retrouvent une vie moins agitée et une ambiance plus paisible. En matière de protection sanitaire, les Vietnamiens ont pris conscience de l’importance de mettre en place une stratégie pour lutter efficacement contre le virus. À Huê, la population est habituée à porter systématiquement un masque et à utiliser des solutions hydro-alcooliques le plus fréquemment possible.

La pratique d’un sport est revenue en force. De nouvelles activités sont apparues. Par exemple : le canoë-kayak sur la rivière des Parfums, les randonnées sur la montagne Hon Vuon... L’objectif étant de renforcer son système immunitaire et de se réapproprier les espaces naturels grandioses.

Face à cette crise, des solutions technologiques ont été utilisées dans de nombreux domaines. Les élèves et étudiants recourent à de nouvelles méthodes d’apprentissage. Les applications de visioconférence permettent de maintenir le contact entre professeurs et élèves. Les entreprises s’en servent également pour organiser des réunions à distance.

Assurer une bonne qualité de travail sans se déplacer, sans contact physique direct est un avantage indéniable. Ces technologies permettent également aux habitants de s’exprimer plus facilement, d’apporter leurs points de vue ainsi que leurs critiques sur différents problèmes de la vie quotidienne à Huê. Ces efforts ont produit en 2019 une profonde évolution dans le domaine technique comme la création de l’application Hue-S.

L’union fait la force

Personne n’oublie de porter un masque en cette période de crise sanitaire. Photo : Citron/CVN
Classée au premier rang national en termes d’application des technologies de l’information, la ville de Huê compte devenir le premier centre urbain intelligent du Vietnam. Paradoxalement, la pandémie a permis de retrouver un rythme de vie plus paisible, avec le ralentissement des activités. Les rues sontredevenues plus calmes et l’animation plus réduite. Incontestablement, les habitants vivent au ralenti. Chaque matin, les Huéens sont nombreux à prendre une tasse de café, écouter le chant des oiseaux et ressentir le souffle de la vie. Les familles, en respectant toujours les règles de distanciation sociale, ont plus de temps pour se rencontrer, se parler et partager un bon repas.

À travers ce combat contre le coronavirus, on mesure l’engagement des Vietnamiens dans les programmes d’aide volontaire. L’union fait la force et les Huéens l’ont bien compris. De nombreuses activités sont organisées : distributions gratuites de pain, apparition des "ATM de riz", etc. La jeunesse, toujours dynamique et engagée, apporte sa part dans les actions d’aide aux populations, tout particulièrement dans les zones placées à l’isolement.

Nous traversons une période difficile, et le Comité populaire de la province de Thua Thiên-Huê fait le maximum pour la préservation de la santé publique. Dans les rues piétonnes situées le long de la rivière des Parfums, les Huéens peuvent profiter des espaces verts, de l’air pur... et rester en forme grâce aux équipements sportifs. La province a pris aussi de bonnes décisions à propos du confinement des personnes en provenance de zones contaminées. Elle a autorisé   la fermeture des liaisons aériennes et ferroviaires afin de freiner la propagation de la maladie. Elle sait faire respecter les règles de distanciation sociale et l’usage des produits désinfectants.

Malgré les impacts de la crise sanitaire, le gouvernement et la ville de Huê avancent toujours avec optimisme. Lutter contre le coronavirus en soutenant le développement socio-économique est l’objectif principal. Il faut continuer d’avoir un regard positif sur cette crise et ne pas céder au découragement.

En conclusion, la situation ira de mieux en mieux, gardons espoir et un moral à toute épreuve !
 
Nguyên Duc Minh Hoàng - Nguyên Thi Thùy Trang/CVN
(Prix d'encouragement du Concours "Jeunes Reporters Francophones 2020")

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.