18/03/2018 17:52
Le Vietnam Peace Commemoration Committee (VPCC - Comité de commémoration de la paix du Vietnam) a organisé du 15 au 17 mars aux États-Unis plusieurs activités en mémoire des victimes du massacre de My Lai survenu il y a 50 ans dans la province vietnamienne de Quang Ngai (Centre).
>>Cérémonie en mémoire des 50 ans du massacre de My Lai
>>Quang Ngai : bientôt un Parc commémoratif des victimes du massacre de My Lai

Le hameau de My Lai après le massacre du 16 mars 1968.
Photo : Archives VNA/CVN

Vendredi 16 mars, environ 70 personnes se sont réunies pendant plus d’une heure dans le parc Lafayette ou Lafayette Square, devant la Maison Blanche, pour une lecture des noms des victimes. Elles ont également chanté des airs contre la guerre et brandi des banderoles en anglais et en vietnamien pour appeler à la paix.

Le même jour, Howard Jones, professeur émérite d’histoire à l’Université de l’Alabama, a présenté à l’Université George Washington à Washington D.C son livre My Lai : Vietnam, 1968, and the Descent into Darkness. Ce livre de 475 pages est le fruit des travaux de recherches du professeur Howard Jones, membre du VPCC, sur l’une des pires tragédies de la guerre du Vietnam. L’événement a attiré nombre de spécialistes du Vietnam et de l’Asie du Sud-Est, ainsi que des vétérans américains et des membres de "Pink Ladies Against War".

Ce livre a été présenté en même temps à l’Université Columbia à New York.

Samedi 17 mars, un film de 95 minutes sur les confessions de 125 soldats américains ayant participé au massacre de My Lai le 16 mars 1968, ou ayant été témoins de ce drame, a été projeté à l’Université George Washington.

Le massacre de My Lai a été perpétré le 16 mars 1968 dans le hameau éponyme, commune de Tinh Khê, district de Son Tinh (aujourd'hui ville de Quang Ngai), où des soldats américains ont tué 504 civils : 182 femmes (17 enceintes), 173 enfants (56 nouveau-nés) et 60 personnes âgées.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’histoire de l’ao dài a son musée privé

ASEAN: la connexion des patrimoines régionaux à l’ère numérique au cœur d’une conférence L’ASEAN est célèbre pour ses nombreux patrimoines naturels et culturels qui sont devenus des destinations attrayantes au niveau mondial. Dans le contexte de développement technologique rapide, la connectivité et la promotion des valeurs patrimoniales dans la région poseront les bases d’un développement durable du tourisme.