20/03/2018 18:04

>>Le Japon exécute deux condamnés à mort pour meurtres
>>Les armes biologiques sont une menace transnationale

Le Japon a commémoré mardi 20 mars l'attaque, il y a 23 ans, au gaz sarin du métro de Tokyo, au moment où se rapproche l'exécution d'adeptes d'une secte reconnus coupables de cet acte. Des membres du personnel du métro ont observé une minute de silence et déposé des fleurs, au cours d'une cérémonie solennelle dans une des stations visées à l'heure de pointe matinale du 20 mars 1995 : celle de Kasumigaseki, qui dessert les ministères. Treize personnes sont mortes et des milliers d'autres ont été intoxiquées lorsque des membres de la secte Aum Shinrikyo (Aum Vérité Suprême) ont déposé dans des wagons bondés des sacs de sarin, les ont crevés à l'aide de pointes de parapluies aiguisées et ont pris la fuite pour échapper aux émanations de la substance neurotoxique, incolore et inodore. Après des années de péripéties judiciaires, le procès des 13 membres de la secte reconnus coupables de crimes, dont dix précisément pour cet attentat au gaz sarin, a pris fin en janvier, ouvrant la voie à leur exécution. Les autorités ont commencé la semaine dernière à séparer les condamnés et à les transférer vers des lieux de détention équipés pour pouvoir appliquer la peine de mort par pendaison.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La zone du patrimoine de Huê sera ouverte gratuitement pendant le Têt Pendant les trois jours du Têt du Cochon 2019, soit entre le 5 et 7 février, la visite sera gratuite pour tous les sites qu'abrite l’ancienne Cité impériale de Huê, selon le Centre de préservation des vestiges de l'ancienne Cité impériale de Huê.