27/11/2019 17:48
Un colloque sur le code de conduite et la responsabilité des pays dans le cyberespace a eu lieu mercredi 27 novembre à Hanoï, avec la participation de délégués venus des membres de l'ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est).
>>Sensibilisation à la sécurité de l'information
>>Le pays est capable de superviser les cyberattaques

Le vice-ministre de l'Information et de la Communication, Nguyên Thành Hung, s'exprime lors de l'événement.
Photo : Minh Quyêt/VNA/CVN
Le colloque  a été organisé par l'ambassade d'Australie au Vietnam, l'Institut australien de Politique stratégique et le ministère vietnamien de l'Information et de la Communication.

Selon le vice-ministre vietnamien de l'Information et de la Communication Nguyên Thành Hung, ce colloque était une bonne occasion pour les pays membres de l'ASEAN de se rencontrer, de discuter et d’avancer des solutions convenables pour la mise en œuvre des principes de conduite. Organisé dans le cadre de la Journée de la sécurité de l'information au Vietnam, l'événement attirait plus d'un millier de délégués, retenant une grande attention de la communauté de la sécurité de l'information du Vietnam et de la région.

La vie de la population et la prospérité de chaque pays dépendent de plus en plus du cyberespace et de la capacité de chaque nation dans la protection des systèmes devant les cyber-attaques. Ainsi, le développement de la cybersécurité peut apporter des valeurs en matière de prospérité, de durabilité et de sécurité.

Récemment, la réunion des ministres des Télécommunications et de la Technologie de l'information de l'ASEAN (TELMIN) a officiellement été renommée la réunion des ministres du numérique de l'ASEAN (ADGMIN), exprimant l'intérêt commun des pays membres pour le développement de l'environnement numérique de la région.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.