11/06/2019 18:00
L’Association mondiale de l'énergie éolienne (GWEC) a organisé mardi 11 juin à Hanoï un colloque intitulé "Promouvoir la mobilisation financière pour des projets d'énergie éolienne au Vietnam".
>>Mise en chantier de la centrale éolienne de Hoà Binh 1 à Bac Liêu
>>Le premier projet d’électricité solaire raccordé au réseau national

Des turbines éoliennes.
Photo: VNA/CVN

Les intervenants du colloque ont exposé les défis et les mesures d'atténuation des risques lors du financement de projets d'énergie éolienne au Vietnam.

Selon le rapport du colloque, à la fin de 2018, la capacité éolienne totale au Vietnam a atteint environ 228 MW, un très petit nombre comparé à d'autres marchés développés dans le monde. Le gouvernement du Vietnam s'est fixé pour objectif d'atteindre une capacité totale d’énergie éolienne de 800 MW d'ici 2020, de 2 GW en 2025 et de 6 GW en 2030.

Pour Benoit Nguyên, de la société d’énergie DNV GL, en termes de potentiel éolien, l'Asie du Sud-Est en général et le Vietnam en particulier ont un bon potentiel avec une vitesse de vent d'environ 6,5 à 7,5m par seconde et une hauteur minimum de turbine de 120m pour l’utilisation. Le mécanisme des prix pour l’énergie éolienne, ainsi que d'autres politiques préférentielles telles que l'exonération de la taxe à l'importation sur l'équipement, l'impôt sur le revenu des sociétés... seront un avantage pour attirer les investissements dans ce secteur au Vietnam, a-t-il indiqué.

Liming Qiao, directrice chargée de l’Asie de l’Association mondiale de l'énergie éolienne, a déclaré qu’avec un grand potentiel éolien, le Vietnam constituerait une destination d'investissement attractif s'il dispose d'un cadre juridique stable et à long terme. Le Vietnam devrait redoubler d'efforts pour améliorer l'efficacité et la transparence de la réglementation du marché et du processus d’adjudication, a-t-elle annoncé. En outre, les contrats de vente d'électricité doivent être normalisés. Le processus d'approbation du projet doit être plus simple et plus clair afin que les investisseurs puissent participer à ce marché, a-t-elle jugé.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ha Long, une ville sans tabac Il y a dix ans, Ha Long, la station balnéaire mondialement connue pour l’exceptionnelle beauté de sa baie, interdisait de fumer dans les sites touristiques, les plages et les hôtels locaux pour promouvoir un tourisme-santé.