01/02/2018 20:16
À l’approche du Têt, les donneurs de sang se font plus rares. Ainsi, cette situation peut-elle entraîner des problèmes dans les hôpitaux. En conséquence, ces jours-ci, la Banque du sang, le Centre de don de sang ainsi que d’autres hôpitaux à Hô Chi Minh-ville se mobilisent pour des collectes de sang.
>>Don du sang : Le ''Dimanche rouge 2018" lancé dans plusieurs localités
>>Les donneurs de sang à l’honneur
>>Hanoï : honorer les donneurs de sang

Donneurs de sang lors d'une collecte pour le Têt dans l’arrondissement de Binh Tân, à Hô Chi Minh-Ville.

Bien qu’il n’existe pas de grave pénurie de sang comme dans le Nord, fin 2017, Hô Chi Minh-Ville a été marquée par une raréfaction de réserves de sang. La médecin Trân Thi Nhu Tô, directrice du Centre de don de sang de Hô Chi Minh-ville, a indiqué : "La fin d’année, c’est une période de stagnation des activités de don de sang. Afin d'y remédier et d’assurer la quantité de conservation de sang pendant le Têt, nous avons coopéré avec organes et services pour sensibiliser au don de sang dans toute la ville".

En plus des dons de sang sur place, ledit Centre coopère avec le journal Tiên Phong pour organiser des "Dimanches rouges" dans de nombreux endroits. Près de 15.000 unités en ont été déjà collectées. D’ici à la fin de l’année lunaire, ce centre poursuit la collecte d'en vue de l'objectif de plus de 16.000 unités en cas de forces majeures pour le Têt.

De même, l’Hôpital d’hématologie et de transfusion sanguine de Hô Chi Minh-Ville renforce massivement la mobilisation des donneurs afin d’augmenter ses réserves de sang pendant le Têt.

"Pour pouvoir approvisionner suffisamment en sang 100 hôpitaux et cabinets de consultation à Hô Chi Minh-Ville ainsi que des provinces voisines, nous avons organisé continuellement des activités humanitaires relatives au don de sang. Selon la demande, nous devrions avoir toujours entre 8.000 et 12.000 unités à stocker dans notre banque du sang", a déclaré Phù Chí Dung, directeur de l’Hôpital d’hématologie et de transfusion sanguine de Hô Chi Minh-Ville.

Les personnels et techniciens du Centre de transfusion sanguine de l’hôpital Cho Rây font tous les efforts pour dépister, classifier et tester tout le sang obtenu dans cinq provinces de la région du Sud-Est. D’ici le Têt, cet établissement devrait recevoir plus de 16.000 unités de sang dans le but de répondre aux besoins d'urgence et de traitement dans 36 hôpitaux dispersés dans ces cinq provinces.

La Docteur Lê Hoàng Oanh, directrice adjointe du Centre de transfusion sanguine, a fait savoir : "Les groupes sanguins A et O devraient faire face plutôt à la pénurie parce que leur demande est relativement élevée. Dans ce cas, l’hôpital Cho Rây demandera de l’aide de certains centres sanguins à Cân Tho, Binh Duong (Sud) ou Nha Trang (Centre)"…

Texte et photo : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Début de la fête printanière de Yên Tu La fête printanière de Yên Tu a été inaugurée dimanche 25 février dans la ville d'Uông Bi, débutant les festivités folkloriques printanières dans la province de Quang Ninh (Nord-Est).