13/09/2018 20:37
Après trois jours de travail avec environ 60 séances de discussion, le Forum économique mondial sur l’ASEAN (WEF ASEAN) 2018 s’est clôturé le 13 septembre à Hanoï.
>>Libre-échange, ASEAN, économie numérique: le PM dépeint sa vision
>>Le Vietnam apprécie la consultation du WEF dans l’organisation du WEF ASEAN 2018
>>ASEAN: institutions, développement humain et compétence technologique

Le vice-Premier ministre Truong Hoà Binh a prononcé le discours de clôture du WEF ASEAN 2018 à Hanoï.
Photo: Nguyên Khang/VNA/CVN

Le vice-Premier ministre Truong Hoà Binh a prononcé le discours de clôture, affirmant le succès de ce grand événement extérieur du Vietnam de l’année.

Lors de la clôture, les co-présidents du WEF ASEAN 2018 ont présenté leur point de vue sur les résultats du Forum ainsi que sur les solutions principales face aux bousculements provoqués par la 4e révolution industrielle.

Le ministre par intérim de l’Information et de la Communication, Nguyên Manh Hùng, a mis en relief un modèle de gouvernance et de société réduit mais plus intelligent, qui "témoignera de l’étroite collaboration entre entreprise et gouvernement, l’entreprise apportant plus de soutiens au gouvernement pour que ce dernier devienne plus flexible face aux fluctuations du monde socio-économique", a-t-il précisé.

En particulier, M. Hùng a insisté sur les initiatives visant à renforcer les soft skill des habitants et aussi des entrepreneurs. "Lors des révolutions industrielles précédentes, nous avons bénéficié des opportunités procurées par la technologie. Mais pour cette quatrième, nous devrons changer notre état d’esprit, notre manière de gouvernance, et pas seulement tirer avantage de cette tendance", a-t-il ajouté. Et de mettre l’accent sur l'"importance de l’éducation dans la formation de travailleurs capables de s’adapter à l'industrie 4.0".

Partageant  cette idée, Nazir Razak, président du CIMB Group Holdings de Malaisie, a constaté que la plupart des discussions du WEF ASEAN 2018 se sont concentrées sur les priorités données à la formation des ressources humaines qui seraient aptes à travailler dans des contextes plus technologiques.

"Les jeunes joueront un rôle important. Mais il faut également penser à la formation des travailleurs actuels qui devront apprendre de nouvelles compétences, en réponse aux exigences de la 4e révolution industrielle", a indiqué Kevin Sneader, associé gérant global de McKinsey & Company, Hong Kong (Chine). 

Les effets de l'industrie 4.0 sont inéluctables mais au lieu de s’en inquiéter, Anne-Birgitte Albrectsen, directrice du Plan International (Royaume-Uni), a estimé que "la gestion de ces riques aidera les pays à sélectionner et concevoir les politiques les plus adéquates face aux bouleversements de la 4e révolution industrielle".

"Il vaut mieux que l’ASEAN prenne en considération cette nouvelle tendance sous un angle de vue plus optimiste, pour de meilleurs préparatifs de l'industrie 4.0", a conclu Nazir Razak.

De nouvelles initiatives
au profit du développement de l’ASEAN


Le ministre par intérim de l’Information et de la Communication, Nguyên Manh Hùng (droite), à la cérémonie de clôture du WEF ASEAN 2018.
Photo: Lâm Khanh/VNA/CVN

Lors de son discours de clôture, le vice-Premier ministre Truong Hoà Binh a affirmé que le WEF ASEAN 2018 était devenu une grande fête d’échange d’initiatives, d’évaluations profondes et multidimensionnelles entre les pays de l’ASEAN. "Plusieurs expériences précieuses et applicables, et propositions de politiques susciteront la créativité et encourageront l’entrepreneuriat chez les entreprises", a-t-il déclaré.

En outre, le chef adjoint du gouvernement vietnamien a souhaité ajouter trois points cruciaux dans sa conclusion.

En premier lieu, une vision globale dans tous les aspects constitue un socle solide pour que les pays de l’ASEAN se développent. La communauté devra fortifier ses potentiels intérieurs, en créant un environnement favorable à la créativité qui motivera la croissance dans le contexte où l’économie connaît de grandes fluctuations. Pour sa part, le gouvernement s’engage à encourager davantage l’entrepreneuriat.

En deuxième lieu, l’économie numérique nous permettra d’approcher d’énormes ressources, d’informations et d’apporter aussi un nouveau marché plus ouvert. Tout sera ouvert et l’esprit devra aussi l’être. De ce fait, l’éducation devra mettre en place de nouvelles réformes afin de devenir une base suscitant la créativité. "Je félicite les initiatives du WEF ASEAN 2018 sur les discussions visant à améliorer les compétences des jeunes en réponse aux nouvelles demandes du marché de l’emploi. Cela incitera les entreprises à investir davantage dans l’éducation intelligente", a affirmé le vice-Premier ministre.

En dernier lieu, les mutations profondes du monde entraîneront de nouveaux défis pour l’ASEAN, notamment quand cette communauté s’évertue à achever ses objectifs d’ici à 2025. Un bloc régional dynamique et résilient profitera mieux des opportunités de la 4e révolution industrielle.

Le représentant du Vietnam a affirmé que "le WEF ASEAN 2018 a avancé de nouvelles initiatives stratégiques à l’échelle mondiale", souhaitant "de fructueuses perspectives de coopération dans l’avenir" avec cette organisation internationale.

"Nous espérons que le WEF collaborera étroitement avec notre communauté dans le but de mettre en place des initiatives, des idées, des propositions, afin de les transformer en programmes d’action ou plans de coopération concrets", a souligné Truong Hoà Binh. Et l’objectif final, c’est de construire une "ASEAN paisible et prospère", a-t-il conclu.

Le WEF ASEAN 2018 a pris fin avec succès et le pays hôte est prêt à devenir un partenaire crédible, une économie dynamique et une destination d’investissement attrayante.

Hông Anh/CVN






 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang