20/03/2018 16:34
La présidente de l’Assemblée nationale (AN), Nguyên Thi Kim Ngân, a tenu en haute estime l’organisation des interpellations, dans son discours prononcé à la séance de clôture de la 22e réunion du Comité permanent de l’AN, le 19 mars à Hanoï.
>>Plusieurs projets de loi au menu de la 21e réunion du Comité permanent de l'AN
>>Clôture de la 20e session du Comité permanent de l’Assemblée nationale
>>Ouverture de la 20e session du Comité permanent de l’AN

La présidente de l’Assemblée nationale (AN), Nguyên Thi Kim Ngân (debout), prend sa parole à la 22e réunion du Comité permanent de l’AN.
Photo : Trong Duc/VNA/CVN

Selon la dirigeante, les interpellations ont porté sur les questions brûlantes. Elles ont témoigné de la responsabilité des leaders devant les questions sociales.

Il faut renforcer la supervision de la réalisation des promesses des ministres et organiser des séances d’explications sur les questions qui sont encore en suspens, a-t-elle souligné.

Elle a annoncé les contenus et la date des deux prochaines réunions du Comité permanent pour se préparer à la 5e session de l’AN de la XIVe législature.

La 23e réunion du Comité permanent de l’AN aura lieu en avril pour donner des suggestions concernant 12 projets de loi, dont 4 ajoutés par le gouvernement. La 24e réunion du Comité permanent se tiendra en mai, portant sur les questions socio-économiques, le budget de l’État et l’examen de certaines lois.

La 22e réunion du Comité permanent de l’AN a débuté le 12 mars à Hanoï. Les législateurs se sont exprimés sur 5 projets de loi relatifs à la Loi sur l’éducation, Loi sur l’éducation supérieure, Loi sur la géodésie et la cartographie, Loi sur la concurrence et Loi les unités administratives et économiques spéciales.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.