20/06/2018 23:21
Les pays européens et l’Union européenne (UE) ont mis en œuvre et mettent en œuvre des dizaines de projets sur l’adaptation aux changements climatiques et le développement durable dans le delta du Mékong.
>>Clôture de la conférence de l’ASEM sur le climat et le développement à Cân Tho
>>L'ASEM partage leur expérience en matière d'adaptation aux changements climatiques
>>L’ASEM agit pour faire face au changement climatique


Le delta du Mékong est l'un des trois deltas les plus vulnérables au relèvement du niveau de la mer, avec le delta du Nil (Égypte) et le delta du Gange (Bangladesh). Photo: Huy Hai/VNA/CVN

L’information de la mise en œuvre des dizaines de projets sur l’adaptation aux changements climatiques et le développement durable dans le delta du Mékong  a été donnée lors de la conférence Asie-Europe (ASEM) sur l’adaptation au changement climatique visant à parvenir aux Objectifs de Développement durable qui a lieu du lundi 18 au mercredi 20 juin dans la ville de Cân Tho.

Concrètement, l’UE a réalisé deux projets. L’un a contribué à établir une chaîne d’approvisionnement durable du pangasius. Doté d’un budget de 1,9 million d’euros, il a été mis en œuvre d’avril 2013 à mars 2017. L’autre, intitulé "Recherche scientifique sur le changement climatique et l’érosion côtière", d’une valeur d’un million d’euros, a été réalisé dans les provinces de Quang Nam, Cà Mau et Tiên Giang pendant la période 2016-2017.

En outre, l’UE a lancé un programme d’appui à la politique énergétique et au développement des énergies durables dans les zones rurale, montagneuse et insulaire. Représentant un fonds de 108 millions d’euros, ce programme a été mis en œuvre dans les provinces de Bac Liêu, An Giang et la ville de Cân Tho.

Octroi des prêts et des APD à différentes localités

Dans la province de Cà Mau, les gouvernements allemand et australien ont octroyé des aides publiques au développement (APD) d’une valeur de 68,39 milliards de dôngs (2,59 millions d’euros) pour réaliser des volets dans le cadre d’un programme de protection des zones côtières et des mangroves dans le delta du Mékong.

Le gouvernement allemand a aussi accordé un million d’euros à Cà Mau pour réaliser le projet "Restauration des mangroves via l’élevage durable de crevettes et la réduction des émissions". Cà Mau se prépare actuellement à la mise en œuvre du projet "Protection des zones côtières et restauration des mangroves" qui nécessite un fonds de 331 milliards de dôngs et bénéficie de prêts de la banque allemande KFW.

Dans la province de Sóc Trang, le gouvernement allemand a lancé la 2e phase (de septembre 2014 à août 2018) du projet "Gestion des ressources naturelles dans la zone côtière de Sóc Trang".

L’Allemagne a également accordé une aide non-remboursable de 5,1 millions d’euros à la province de Bac Liêu pour qu’elle réalise la 2e phase du projet "Gestion durable de l’écosystème côtier de Bac Liêu" et le projet "Adaptation au changement climatique via le renforcement de la biodiversité".

La protection des zones côtières et des mangroves dans le delta du Mékong est très nécessaire. Photo: Huy Hai/VNA/CVN

Le gouvernement français a lancé à Cân Tho, Ninh Binh et Ha Tinh un projet sur l’amélioration de la résilience des localités vulnérables aux changements climatiques, à l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des phénomènes climatiques extrêmes et à l’élévation du niveau de la mer. Ce projet est doté d’un budget de 52,35 millions d’euros dont un million d’aide non-remboursable.

Le gouvernement danois a soutenu les provinces du delta du Mékong dans l’adaptation au changement climatique via le programme cible national sur les réponses aux changements climatiques pendant la période 2009-2015. Le Danemark est également le plus grand bailleur de fonds, qui a octroyé 40 millions de dollars au delta du Mékong, notamment la province de Bên Tre, dans ce domaine. Ce pays a mis en œuvre entre 2012 et 2014 le projet "Approvisionnement en eau avec des énergies renouvelables", d’un montant de plus de 4,3 millions de couronnes danoises.

Dans la province d’An Giang, le gouvernement suédois a octroyé près de 345.000 d’euros, dont près de 105.000 d’euros de fonds de contrepartie, à un projet électrique. Le gouvernement roumain, lui, a mis en œuvre un projet de fondation à titre expérimental d’une zone de conservation de la biodiversité dans le parc des oiseaux Vàm Hô, district de Ba Tri, province de Bên Tre.

 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Dà Nang: festival de feux d’artifice 2019 Le Festival de feux d’artifice de Dà Nang (DIFF) 2019 aura lieu du 1er juin au 6 juillet 2019, avec la participation des équipes venant du Vietnam, de Russie, du Brésil, de Belgique, de Finlande, d’Italie, du Royaume-Uni et de Chine.