30/03/2022 20:58
Le gouvernement canadien a annoncé mardi 9,1 milliards d'USD canadiens (6,5 milliards d'euros) d'investissements pour atteindre son objectif de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d'ici 2030 par rapport à 2005.
>>L’Est des États-Unis sous le coup d’une tempête hivernale, alerte au blizzard au Canada
>>Climat : le rapport des experts de l'ONU sur les impacts adopté

Le premier ministre canadien Justin Trudeau lors de la présentation du plan pour le climat du gouvernement à Vancouver, le 29 mars.
Photo : Reuters/VNA/CVN

Pour le Premier ministre canadien Justin Trudeau, "le monde entier se concentre sur l'énergie propre", y compris l'Europe qui souhaite réduire sa dépendance au pétrole et gaz russe.

"Le Canada ne peut pas se permettre de ne pas le faire", a-t-il ajouté en conférence de presse à Vancouver, dans l'Ouest du Canada.

"Les dirigeants avec lesquels je me suis entretenu en Europe ces dernières semaines ont été clairs : (...) ils veulent accélérer la transformation énergétique vers une énergie propre et verte", a-t-il déclaré.

Plus de 2,9 milliards d'USD seront injectés dans la transition vers les véhicules électriques, comprenant notamment des aides aux Canadiens et des infrastructures de recharge.

Ottawa a pour objectifs de vendre au moins 20% de véhicules zéro émission d'ici 2026 et qu'ils représentent la totalité des nouveaux véhicules de tourisme vendus au Canada d'ici 2035.

En outre, le gouvernement de Justin Trudeau va investir dans la construction de bâtiments à consommation énergétique nette zéro d'ici 2050, et dans des projets d'énergie éolienne et solaire.

Le Canada veut réduire de 31% les émissions du secteur pétrolier et gazier afin d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

Ce plafond bien "qu'important" ne va pas assez loin, a estimé la Fondation David Suzuki, une association de défense de l'environnement. "Ce plan a de meilleures chances de succès que tous les plans climatiques canadiens qui l'ont précédé", a toutefois admis sa directrice générale.

Le Canada s'est engagé à réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d'ici 2030, par rapport à leur niveau de 2005.

En novembre dernier, Jerry DeMarco, le commissaire à l'environnement canadien, avait pointé du doigt les "échecs" du pays en matière de lutte contre les changements climatiques. Le Canada avait enregistré la "pire performance" des pays du G7, selon cet organisme indépendant.

Quatrième producteur de pétrole au monde, le Canada se classe parmi les 10 plus grands émetteurs d'émissions de GES de la planète et compte l'un des plus hauts taux d'émissions par habitant.

La semaine dernière, Ottawa a annoncé une augmentation d'environ 5% de ses exportations de pétrole pour répondre "aux demandes d'aide" de ses "alliés, aux prises avec des pénuries" en raison du conflit en Ukraine.
 
APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.