15/10/2018 08:37
Le gouvernement israélien a donné dimanche 14 octobre son accord à la construction de 31 logements pour des colons juifs à Hébron, une première depuis 2002 dans cette ville de Cisjordanie occupée où des centaines de colons sont installés au milieu de la population palestinienne.
>>Israël entend démolir un village de Cisjordanie d'ici le 1er octobre
>>Israël construit un mur de plus, face au Hezbollah libanais

Un juif marche dans une rue de la ville d'Hébron, en Cisjordanie, le 14 octobre.
Photo: AFP/VNA/CVN

En octobre dernier, les autorités israéliennes avaient annoncé ce projet, mais il n'avait alors pas obtenu le feu vert officiel du gouvernement, d'après la Paix Maintenant, une ONG israélienne opposée à la colonisation.

"Pour la première fois depuis plus de 20 ans, Hébron va avoir un nouveau quartier juif sur le site actuel d'un camp militaire", a annoncé le ministre de la Défense Avigdor Lieberman, dans un communiqué publié à l'issue du conseil des ministres hebdomadaire.

Ce quartier comprendra 31 logements et deux jardins d'enfants, a-t-il précisé.

"C'est une nouvelle étape importante" dans les actions entreprises par le gouvernement israélien "pour renforcer les implantations en Judée-Samarie (Cisjordanie, ndlr)", a ajouté le ministre.

Les 31 logements, qui vont être construits, seront situés sur al-Shouhada: autrefois l'une des rues commerçantes les plus actives de la région menant au tombeau des Patriarches, celle-ci est devenue une artère fantôme sous l'effet du conflit israélo-palestinien et de l'occupation.

C'est dans le quartier d'al-Shouhada que, jusque dans les années 1980, se trouvait la principale station d'autobus de Hébron. Ce secteur a ensuite été saisi par les autorités israéliennes afin d'y installer une base militaire destinée à protéger les colons.

La Paix Maintenant, dans un communiqué, a estimé que ce terrain devait légalement revenir à la municipalité palestinienne de Hébron.

La ville d'Hébron est une poudrière où quelque 800 juifs vivent, pour la plupart par conviction idéologique, sous haute protection militaire, parmi 200.000 Palestiniens. La coexistence des Palestiniens et des juifs y est une source de tensions et de violences permanentes.

Selon la Paix maintenant, la construction dans les colonies a fait un bond depuis l'arrivée au pouvoir début 2017 du président américain Donald Trump.

Les colonies israéliennes en Cisjordanie sont illégales au regard du droit international et considérées par une grande partie de la communauté internationale comme étant l'un des principaux obstacles à la paix et à la création d'un État palestinien viable coexistant avec Israël. Le gouvernement israélien conteste cette vision.

Plus de 400.000 colons israéliens vivent une coexistence souvent conflictuelle avec plus de 2,5 millions de Palestiniens en Cisjordanie.
 
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.