27/02/2019 17:38
Les correspondants étrangers venus au Vietnam pour couvrir le 2e Sommet entre les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC), qui a lieu les 27 et 28 février à Hanoï, bénéficient de circuits touristiques et de billets de train gratuits.
>>Quang Binh: services touristiques gratuits pour les journalistes
>>Entretien Nguyên Phu Trong - Donald Trump
>>Un tapis artisanal en l’honneur du 2e Sommet États-Unis - RPDC

Le 2e Sommet États-Unis - RPDC, tenu les 27 et 28 février à Hanoï, attire environ 3.000 journalistes étrangers. Photo: Van Diêp/VNA/CVN

Cette activité vise à présenter l’image du "Vietnam, une destination sûre et amicale»  et de "Hanoï, ville pour la paix". En vue de profiter de cette offre, les correspondants étrangers doivent posséder de leur carte d’accréditation fournie par le Département de l’information et de la presse du ministère vietnamien des Affaires étrangères. Ils prennent contact directement avec les points de vente situés dans les gares du réseau ferroviaire vietnamien pour recevoir les billets.

Vu Thê Binh, vice-président permanent de l’Association du tourisme vietnamien, a fait savoir que Sagontourist et Hanoitourist avaient choisi pour proposer des circuits touristiques gratuits aux journalistes étrangers venus au Vietnam à cette occasion.

Ces deux voyagistes proposent des circuits comme la visite au vieux quartier de Hanoï, la balade dans l’ancien village de Duong Lâm (en banlieue de la capitale), la visite à la baie de Ha Long (province de Quang Ninh), et particulièrement le circuit intitulé "Bonbon Hanoï" qui permet aux touristes d’acquérir des expériences inoubliables en explorant la ville millénaire à bord de bus très… "vintage".

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Quang Ninh: Câm Pha donne la priorité au secteur touristique Câm Pha, entourée par les deux villes de Ha Long et Vân Dôn dans la province Quang Ninh (Nord), connaît une forte croissance économique. Pour mieux exploiter ses potentiels dans le secteur de "l’industrie sans fumée", la ville a proposé des mesures pour améliorer des qualités des services.