12/10/2019 14:57
Plus grand surfeur européen de tous les temps, Jérémy Florès a remporté avec maestria, pour la première fois de sa carrière, l'étape française du circuit pro mondial, vendredi 11 octobre devant son public à Hossegor, en battant en finale le Brésilien Italo Ferreira.
>>Mondiaux-2019: Les superstars du surf embarquées sur la vague olympique
>>Surf : Julian Wilson remporte la Billabong pro Tahiti, les Français à la peine

Le surfeur Jérémy Florès remporte pour la première fois de sa carrière, à Hossegor, l'étape française du circuit mondial, le 11 octobre. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Jamais un Français ni même un Européen n'avait été le meilleur sur la côte landaise pour le Quiksilver Pro France, 9e des 11 étapes du Championships Tour (CT).

"Oh mon dieu, mais j'ai juste gagné en France !", a lancé le surfeur de 31 ans, à peine sorti de l'eau et porté par une foule en liesse.

"Merci à tous ! Franchement merci à tous du fond du cœur", a encore dit le Bleu, exultant, avant de dédier sa victoire à Pierre Agnès, patron de la marque de vêtements de glisse Boardriders (Quiksilver, Roxy) et disparu en mer en janvier 2018.

Florès, qui a grandi à la Réunion, a débarqué jeune ado dans les Landes. À 18 ans, il a intégré le CT, pour lequel il compte désormais quatre victoires avec celles d'Hawaii (2010, 2017) et de Tahiti (2015).

Papa d'une petite fille depuis un an et demi et désormais résidant à Tahiti, Florès a abordé différemment sa 13e année sur le CT.

"J'entame ma 13e année sur le Tour, c'est long, il y a eu des hauts et des bas, la motivation n'est plus la même ces dernières années, je me suis même posé la question si je voulais continuer", avait-il confié avant de démarrer cette nouvelle saison.

"Cette année, je veux me donner les moyens, ne plus faire les choses à moitié comme avant, et montrer du beau surf, ne pas avoir de regret", avait-il poursuivi.

Lors de la troisième étape, en mai à Bali, il a terminé deuxième avant de signer un succès à Hossegor.

Cette victoire permet à Florès de passer de la 14e à la 9e place au classement mondial. S'il se maintient dans le Top 10 lors des deux dernières étapes, il sera assuré de participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, où le surf fera son entrée.

"Les Jeux olympiques, ce serait sympa d'y participer. Je suis amoureux du sport, depuis tout petit j'adore regarder, mais je n'en fais pas une priorité. Si j'ai ma qualification c'est bien", avait-il indiqué en début de saison.

C'est aux côtés de son père, Patrick Florès, coach de l'équipe de France, qu'il jouera la carte des Jeux.

Vendredi 11 octobre à Hossegor, les filles ont aussi livré leur verdict. L'Américaine Carissa Moore, triple championne du monde, a enlevé la victoire. La Française Johanne Defay s'est arrêtée en demi-finales.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Le lac Ba Bê, la perle verte du Nord-Est Rendons-nous cette semaine à Ba Bê, le plus grand lac naturel du Vietnam, formé il y a 200 millions d’années. Situé dans le parc national éponyme, dans la province de Bac Kan, à environ 230 km au nord de Hanoï, ce site naturel est l’un des plus beaux du Nord-Est du Vietnam.