11/03/2009 02:32
Développer la ceinture économique littorale du golfe du Bac Bô pour qu'elle devienne une région dynamique reliant le Couloir économique Vietnam-Chine et la zone maritime de Chine méridionale, au bénéfice de la coopération avec la Chine et l'Association des nations d'Asie du Sud-Est.
Tel est l'objectif essentiel du Plan de développement d'ici 2020 de la ceinture économique littorale du golfe du Bac Bô, qui vient d'être approuvé par le Premier ministre Nguyên Tân Dung.

Selon ce plan, cette ceinture économique bénéficiera d'une enveloppe de 50 milliards de dollars, en 2 phases. La première (2009-2010), de 5 à 7 milliards de dollars, vise à créer des régions motrices, à construire les infrastructures de base et à attirer des capitaux. La 2e (2011-2020), de plus de 40 milliards de dollars, à moderniser les infrastructures, bâtir des ouvrages importants et mettre en service la zone économique spéciale (ZES) de Mong Cai, les ports de Lach Huyên, Hai Hà, Van Gia, l'aéroport de Vân Dôn, ainsi que des zones de loisirs. Avec comme objectif une envolée économique de la région après 2020.

La ceinture économique littorale du golfe du Bac Bô couvre la province de Quang Ninh et la ville de Hai Phong, avec au total 7.418,8 km² et 2,9 millions d'habitants. En 2020, elle devrait contribuer à hauteur de 6,5%-7% au PIB national et atteindre un revenu moyen per capita de 3.500-4.000 dollars/an.
Sont prévues dans le plan une route littorale Mong Cai-Ha Long-Hai Phong-Ninh Binh, l'autoroute Quang Ninh-Hai Phong-Ninh Binh reliée aux provinces du Sud, au réseau autoroutier national et aux autoroutes longeant la côte du Sud de Chine. L'accent sera mis aussi sur le développement rapide de certaines zones économiques et industrielles importantes afin de créer une région économique motrice. La zone économique de Vân Dôn (Quang Ninh) assumera le rôle de zone écotouristique de niveau régional voire international.

Faire de la zone économique de Dinh Vu-Cat Hai (Hai Phong) un des grands pôles d'échanges économiques et commerciaux du Bac Bô et du pays se trouve aussi à l'ordre du jour. Cette ZE est en effet la porte maritime du programme de coopération sino-vietnamien "Deux couloirs, une ceinture économique". De plus, la ZI de Hai Hà (Quang Ninh) deviendra un grand pôle industriel et Hai Phong, un centre de services portuaires et de transports maritimes de taille. La ville de Ha Long, quant à elle, sera transformée en un pôle de développement de la ceinture économique littorale spécialisée dans tourisme et services. De même, la ville frontalière de Mong Cai, point de départ de la ceinture économique, est appelée à devenir un centre de villégiature et le noyau de l'industrie de transformation, de fabrication et d'assemblage pour l'exportation.

Dans le plan de développement de cette ceinture économique, une des priorités sera le développement de l'industrie charbonnière, de l'hydroélectricité, de la construc- tion navale, de la mécanique. Avec comme grands projets les centrales de Uông Bi 2, Câm Pha 1 et 2.

Autre volet important : la réhabilitation des chantiers navals de Phà Rung-Bach Dang et Nam Triêu. D'autres, comme Cai Lân et Ha Long, seront perfectionnés afin de répondre à 80-85% des besoins du Nord et à 40-50% de ceux du pays. Région industrielle certes, la ceinture économique littorale a aussi pour vocation de devenir un haut lieu du tourisme avec comme objectif, à l'horizon 2010, d'accueillir 7,5 millions de touristes.

Sur la période 2011-2020, la circulation des marchandises et les recettes des services devraient bondir de 20%/an. La pêche hauturière sera aussi soutenue afin d'attendre 600-700 millions de dollars d'exportation de produits aquatiques en 2010.

Giang Ngân/CVN
(10/03/2009)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.