26/06/2022 07:20
Le magazine économique américain Forbes a dévoilé fin mai sa 7e liste annuelle des 30 moins de 30 ans en Asie, où figurent cinq représentants vietnamiens dans trois secteurs : arts ; finance et capital-risque ; industrie, fabrication et énergie.
>>Sept milliardaires vietnamiens présents sur la liste de Forbes
>>Trois athlètes sur la liste des 26 personnages de moins de 30 ans de Forbes Vietnam
>>Deux Vietnamiennes entrent dans la liste Forbes des 50 sur 50 en Asie

Cinq Vietnamiens dans la liste "Forbes 30 Under 30 Asia" 2022.
Photo : CTV/CVN

Chaque année, la liste "Forbes 30 Under 30 Asia" répertorie 30 personnalités de moins de 30 ans dans la région qui ont brillé dans divers domaines. Cette année, le magazine économique américain a reçu les dossiers de plus de 4.000 candidats - un chiffre record - venus de 22 pays et territoires d’Asie-Pacifique, où figurent cinq Vietnamiens.

Trân Thi Bich Ngoc, 28 ans, a été nommée dans la catégorie des arts. Nguyên Thê Vinh, 29 ans, a été répertorié dans le domaine de la finance et du capital-risque. Tandis que Lê Yên Thanh, 27 ans, Nguyên Thanh, 29 ans, et Uyên Trân, 28 ans, ont été honorés respectivement dans les secteurs industriel, manufacturier et énergétique.

Trân Thi Bich Ngoc, une tatoueuse

Trân Thi Bich Ngoc, aussi connue sous le nom de Ngoc Like ou "tatouage de sorcière", est réputée pour son expertise dans le tatouage sur les cicatrices des femmes.

"La tatoueuse Ngoc transforme les cicatrices traumatiques en œuvres d’art depuis 2013, alors qu’elle avait 19 ans", lit-on dans la description de Forbes.

"Bien que le tatouage soit toujours considéré comme tabou au Vietnam, elle pense que couvrir les cicatrices avec des tatouages artistiques peut faire partie du processus de guérison qui permet aux gens, en particulier aux femmes, de commencer un chapitre plus heureux de leur vie".

"Chaque fois que je reçois un message de remerciement d’un client, c’est comme un +don moral+ qui me donne la force de poursuivre dans cette voie", partage-t-elle. 

Bich Ngoc a obtenu cette année sa maîtrise en arts cinématographiques et télévision à l’Université du théâtre et des arts du spectacle de Hanoï.


Nguyên Thê Vinh, co-fondateur de Coin98 Finance

Nguyên Thê Vinh est co-fondateur et Pdg de Coin98 Finance, une société de financement axée sur la technologie blockchain qui a levé 16,5 millions d’USD en trois cycles d’investissement (tours de table).

Vinh a rejoint cette start-up pionnière proposant des produits autour des crypto-monnaies en 2019, deux ans après sa création. Il cogère également deux sociétés d’externalisation - Kytek et Cyber Network.

En janvier 2022, Binance Labs, la branche de capital-risque et d’incubation de Binance, la plus grande bourse de crypto-monnaie au monde en termes de volume de transactions, a annoncé un investissement stratégique non divulgué dans Coin98 Finance. En 2021, cette dernière avait achevé un tour de table de 1,25 million d’USD. La société se vante d’avoir un million de personnes utilisant son portefeuille électronique.

Avant de rejoindre Coin98 Finance, Nguyên Thê Vinh avait travaillé comme ingénieur logiciel chez FPT Software, la plus grande société de services logiciels au Vietnam, implantée à Hô Chi Minh-Ville. Il a aussi cofondé VIC Group, une start-up d’investissement en crypto-monnaie.

Lê Yên Thanh, Pdg de Phenikaa MaaS

Dans les secteurs de l’industrie, de la fabrication et de l’énergie, Lê Yên Thanh a fondé le projet BusMap, une application de transport en commun vietnamienne qui a évolué vers une start-up de solutions de mobilité intelligente nommée Phenikaa MaaS.

Cette société a utilisé sa technologie de base afin de créer une carte d’informations sur le COVID-19 pour 18 provinces.

Soutenu par un investissement de 1,5 million d’USD de Phenikaa, un groupe d’activités diverses au Vietnam, Phenikaa MaaS envisage de se développer à l’échelle régionale, en commençant par la Thaïlande où il a piloté ses solutions à Bangkok et à Chiangmai.

Lê Yên Thanh a remporté plus de 100 prix nationaux et internationaux pour ses compétences en programmation.


Nguyên Thanh, directeur général adjoint de VinBus

Nguyên Thanh est directeur général adjoint de VinBus, la première société de transport d’autobus vietnamien à utiliser des bus électriques, fabriqués par VinFast - le plus grand constructeur automobile du Vietnam.

Il a été l’un des plus jeunes dirigeants du conglomérat multisectoriel vietnamien Vingroup après avoir rejoint en 2019 sa filiale de transport VinBus. Celle-ci a lancé son service à Hanoï en 2021 et projette de s’étendre à d’autres villes.

Auparavant, l’actuel Pdg adjoint de VinBus avait créé sa propre usine textile à 18 ans avant d’abandonner l’université pour travailler dans diverses entreprises, notamment KFC Vietnam, Cargill Vietnam et Lazada Vietnam.

Uyên Trân, designer de TômTex

Le dernier représentant vietnamien dans la liste "Forbes 30 Under 30 Asia" 2022 est la chercheuse et designer en matériaux textiles Uyên Trân, cofondatrice de la société TômTex, basée à New York (États-Unis), qui fabrique une alternative au cuir éponyme.

TômTex est un matériau entièrement biosourcé créé à partir de déchets de coquillages ou de champignons. Il utilise un bio polymère appelé chitine que la société extrait de tests de crevettes, de coquilles de crabe et de langoustes ainsi que d’écailles de poissons recueillies par des fournisseurs au Vietnam.

La société a levé 1,7 million d’USD et a remporté les prix de l’innovation LVMH et CFDA K11 (Design Scholar K11). Le premier a été créé par le groupe LVMH qui distingue, depuis 2017, une start-up française ou internationale. Il réaffirme l’importance de la prise d’initiatives et idées neuves comme base de ses valeurs fondamentales d’excellence, de créativité, d’innovation et d’entrepreneuriat. Alors que le second est remis par le Conseil des créateurs de mode américains (Council of Fashion Designers of America - CFDA).

Uyên Trân est titulaire d’une maîtrise de la Parsons School of Design de New York, une école de design affiliée depuis 1970 à The New School, également connue sous l’ancien nom New School University.
 
 
Plus de 4.000 nominés

La 7e édition de la liste "Forbes 30 Under 30 Asia" met en lumière les personnes qui "inspirent l’innovation dans leurs domaines respectifs" au cœur de la pandémie.

Cette année, plus de 4.000 nominés ont postulé, un nombre record pour la liste asiatique, selon Forbes.

Les 300 derniers ont été sélectionnés et examinés par les journalistes de Forbes et un groupe de juges-experts respectés sur un large éventail de critères, tels que la démonstration de leadership, l’impact, le potentiel de réussite et l’incarnation de l’esprit d’entreprise, cher au magazine économique américain.
Vingt-deux pays et territoires sont représentés sur la liste, l’Inde se classant au premier rang en termes de nombre d’entrées (61), suivie de Singapour (34), du Japon (33), de l’Australie (32), de l’Indonésie (30) et de la Chine (28).

L’année dernière, trois femmes vietnamiennes figuraient sur la liste "Forbes 30 Under 30 Asia" 2021, dont Mai Hô et Lê Hàn Tuê Lâm, qui ont été nommées dans la catégorie de la finace et du capital-risque, tandis que Châu Bùi a été récompensée dans la catégorie des arts.

Thúy Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.