29/10/2020 10:06
Cinq régions espagnoles supplémentaires, dont Madrid, ont indiqué mercredi 28 octobre qu'elles allaient boucler leur territoire avant le long weekend de la Toussaint pour tenter de stopper l'envolée des infections de coronavirus.
>>La France se reconfine, l'Allemagne durcit ses mesures de protection
>>Les restrictions s'étendent en Europe, provoquant une colère croissante

Des cafetiers empilent les chaises à quelques minutes de l'heure du couvre-feu à Burgos (Espagne) le 24 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les familles espagnoles vont traditionnellement se recueillir sur les tombes des leurs le 1er novembre et y déposer des fleurs. Comme cette année le jour férié tombe un dimanche, le lundi a été déclaré chômé pour avoir un week-end de trois jours.

Quelque six millions de personnes voyagent d'un bout à l'autre du pays durant le jour des morts, aussi le gouvernement régional de Madrid prévoit de limiter les entrées et les sorties de la province, de vendredi 30 octobre jusqu'au lundi 2 novembre, a indiqué la présidente de la région, Isabel Diaz Ayuso.

"Nous savons que nous devons réduire les contacts sociaux", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse commune avec les présidents des régions voisines de Castille-et-Leon et Castille-La Manche qui ont, eux, déclaré qu'ils allaient clore leurs frontières jusqu'à lundi 9 novembre, qui est un jour férié à Madrid.

De leur côté, les régions côtières de Murcie (Sud-Est) et d'Andalousie (Sud-Ouest), destinations populaires chez les habitants des villes enclavées comme Madrid durant les longs weekends, ont également dit qu'elles allaient boucler leur territoires de vendredi 30 octobre jusqu'au lundi 9 novembre.

Ces fermetures impliquent que personne ne pourra entrer ou sortir de ces régions durant cette période, excepté pour des raisons impératives comme aller se faire soigner ou travailler.

"La pandémie croît de manière exponentielle", selon le président de la région Castille-et-Leon, Alfonso Fernandez Manueco. "Nous devons adopter des mesures, des mesures drastiques tout en restant proportionnées".

Trois des 17 régions espagnoles - la Navarre, La Rioja et le Pays basque - avaient déjà bouclé les entrées et sorties de leur territoire plus tôt ce mois-ci.

Depuis la fin du confinement national strict en juin, les cas de coronavirus sont montés en flèche en Espagne, avec des milliers de nouvelles infestions diagnostiquées chaque jour. Les hospitalisations, bien qu'en retrait par rapport à la période du pic en mars-avril, continuent également d'augmenter.

L'Espagne a été la semaine dernière le premier pays de l'Union européenne à dépasser le million de cas confirmés d'infections au COVID-19, avec un bilan de 35.000 décès.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Une conférence nationale sur le tourisme prévue à Quang Nam Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a accepté la proposition d'organiser la Conférence nationale sur le tourisme dans la province de Quang Nam (Centre), afin de passer en revue les développements récents de l'industrie du tourisme, et de proposer des mesures pour l'aider à se redresser.