05/08/2019 21:42
Les cinq produits d’exportation phares du Vietnam - produits aquatiques, textiles, en bois, les fruits et légumes, les chaussures et sandales - auront de bonnes chances d’accroître leur croissance sur le marché européen grâce à la réduction des droits de douane imposée par l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam.
>>L’EVFTA ouvre grand la porte aux produits agricoles vietnamiens
>>Promotion des relations entre le Vietnam et l’Union européenne
>>Grandes opportunités pour les produits vietnamiens sur le marché européen

Le Vietnam est actuellement le 2e plus grand partenaire commercial de l’UE au sein de l’ASEAN. Photo: Trân Viêt/VNA/CVN

L’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA), premier accord de libre-échange signé par l'UE avec un pays en développement d'Asie, éliminera en effet jusqu'à 99% des barrières tarifaires entre les deux parties et ouvrira le marché des services et des achats dans les domaines postaux, bancaires et du transport maritime.

Le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce a recommandé aux exportateurs qui souhaitent élargir leurs parts de marché au sein de l'UE de se conformer aux réglementations, en particulier celles relatives à l'origine des produits et à la sécurité sanitaire des aliments.

Une attention particulière devrait également être accordée aux réglementations obligatoires en matière de responsabilité sociale ainsi qu'à la transparence des informations relatives au travail et à l'environnement de production, a-t-il déclaré.

Les exportateurs des produits aquatiques devraient veiller à appliquer les principes contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). Depuis début 2018, l'Association du textile-habillement du Vietnam (VITAS) aide ses entreprises à obtenir des fonds pour rendre leur production plus respectueuse de l'environnement, a déclaré son président Vu Duc Giang.

Cependant, il a également analysé les difficultés causés par la pénurie de premières matières, dans la mesure où plus de 60% des matériaux de production destinés aux secteurs du vêtement, du textile, du cuir, de la chaussure, du plastique et de l'alimentation, entre autres, doivent être importés.

À long terme, la pénurie de premières matières pourrait devenir un obstacle empêchant le Vietnam de profiter de la politique tarifaire des accords de libre-échange dont il est partie. Le Vietnam est actuellement le 2e plus grand partenaire commercial de l’UE au sein de l’ASEAN, avec un commerce bilatéral de près de 50 milliards d’euros.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Le tourisme sur l'île de Phu Quy connaît un bel essor Le district de Phu Quy, dans la province de Binh Thuân au Centre, dispose d'un fort potentiel dans le développement de l'économie maritime, notamment le tourisme, grâce à ses conditions naturelles favorables et à ses paysages magnifiques.