27/08/2019 22:58
La police d’enquête du ministère de la Police a introduit une instance contre cinq autres responsables de l’opérateur d’État, MobiFone, pour leur rôle dans une importante affaire de corruption, a fait savoir lundi 26 août le ministère de la Police.

>>Le Comité de pilotage anti-corruption se prononce sur de grosses affaires
 

Le projet d’acquisition par MobiFone de 95% des actions de AVG a été annulé par un accord conclu par les deux parties. Photo: VNA/CVN


Quatre directeurs généraux adjoints et une membre du conseil des membres du géant des télécommunications font face à des accusations d’"infractions aux réglementations de l’État relatives à la gestion et à l’utilisation des fonds d’investissement publics, causant de graves conséquences" en vertu de l’article 220 du Code pénal de 2015.

L’agence de police d’enquête a lancé une poursuite pénale et interdit de quitter leur lieu de résidence Phan Thi Mai Hoa, membre du conseil des membres de MobiFone; et quatre directeurs généraux adjoints de MobiFone, Hô Tuân, Nguyên Dang Nguyên, Nguyên Bao Long et Nguyên Manh Hùng.

Auparavant, la même action a été engagée à l’encontre de neuf autres personnes impliquées dans cette affaire pour "infractions aux réglementations de l’
État relatives à la gestion et à l’utilisation des fonds d’investissement publics, causant de graves conséquences".

Cette affaire relative au projet d’acquisition par MobiFone de 95% des actions de la Compagnie par actions Audio Visual Global (AVG) a fait des vagues dans l’opinion publique par un manque flagrant de transparence et des préjudices portées à l’une entreprise publique de premier plan en plein processus d’actionnarisation.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune