08/11/2018 22:10
Dans la zone des produits alimentaires et agricoles de l'Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE), qui a ouvert ses portes lundi 5 nvembre à Shanghai, un stand décoré comme une boucherie française a attiré l'attention de nombreux visiteurs chinois.

>>En Chine, Philippe obtient un accord sur le bœuf
>>Le boeuf français va bientôt retrouver le chemin des assiettes chinoises

 

Les Chinois retrouveront du boeuf français dans leurs assiettes.
Photo : AFP/VNA/CVN


Inaporc et l'Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes de la France ont organisé une activité pour présenter aux visiteurs le bœuf français, qui a fait son retour sur le marché chinois, après 17 ans d'embargo.

La viande de boeuf française a été officiellement autorisée à l'exportation en Chine en juillet dernier. La Chine a interdit en 2001 l'importation de b
œuf en provenance de France en raison de l'épidémie de la maladie de la vache folle en Europe. Le bœuf, présenté sur le stand, a été amené par deux sociétés françaises autorisées. "La viande arrivée est une viande d'exception", a indiqué le ministre français de l'Agriculture, Didier Guillaume, qui était sur place pour promouvoir le bœuf français. Ces bovins sont élevés en plein air et nourris avec du fourrage naturel, sans aucun antibiotique ni produit de croissance.

"Un animal élevé dans un milieu naturel a pour conséquence une viande très tendre et très gustative", a indiqué M. Guillaume. Le boeuf charolais est la principale variété des 60 kilos de boeuf réfrigérés qui sont présents sur le stand, selon un membre du personnel, ajoutant que le Charolais est l'un des meilleurs bovins de France. Le filet, le faux-filet et le paleron préparés par le chef sont les parties préférées des consommateurs chinois. La France est l'un des plus grands producteurs de b
œuf au monde.

Selon les données du département agricole français, en 2017, la production de viande bovine française a totalisé 1,5 million de tonnes et le volume d'exportation annuel vers 40 pays et régions du monde a atteint 220.000 tonnes. "C'est très bon, et j'espère que l'on pourra déguster très souvent ce genre de b
œuf de haute qualité", a indiqué un acheteur venu de la province chinoise du Jiangsu, après avoir goûté la viande.

"On peut acheter du boeuf français sur la plate-forme d'e-commerce d'Alibaba", a assuré M. Guillaume. "Les Chinois et les Français se ressemblent beaucoup, et les deux peuples ont la même envie de bien manger". Ces dernières années, la demande de viande de boeuf en Chine a augmenté et les importations de b
œuf ont connu une forte croissance.

La Chine est devenue le deuxième plus grand pays importateur de bœuf au monde. Dans le cadre de la mise à niveau de la consommation sur le marché chinois, M. Guillaume a indiqué que la France disposait d'un système de contrôle le plus strict au monde dans le secteur de la santé publique, et continuerait à améliorer le niveau de la sécurité alimentaire et sanitaire. Dans le futur, la France espère élargir la coopération avec la Chine dans le commerce des produits à base de viande.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Du fil de cuivre à l’œuvre d’art

Un portail d’information sur le tourisme intelligent de Phu Yên et Hà Nam La province centrale de Phu Yên a officiellement mis en service son portail d’information sur le tourisme qui est également accessible sur les smartphones utilisant IOS et Android.