13/05/2018 10:00
Situé dans le district de Nam Sach, province de Hai Duong (Nord), Chu Dâu est réputé pour ses céramiques. Né il y a plus de cinq siècles, ce village constitue une fierté culturelle du Vietnam.
>>Valoriser le talent des artisans du village de céramique de Chu Dâu
>>À la découverte du village de céramique de Chu Dâu
>>Hai Duong : la céramique de Chu Dâu, l’essence de la culture vietnamienne

Avec leur habileté, les artisans de Chu Dâu fabriquent des jarres blanches émaillées et agrémentées d’ornements bleus à des fins d’exportation vers une vingtaine de pays. La plupart du temps, les décorations représentent des paysages bucoliques et des scènes de la vie quotidienne des habitants du delta du fleuve Rouge: gardien de buffles, chaumières au bord du fleuve, paysan portant un chapeau conique ou en costume traditionnel, oiseaux sur des branches, poissons dans l’eau.

Afin de promouvoir le label de Chu Dâu, la société privée du même nom, relevant de la Compagnie générale de commerce de Hanoï (Hapro), a été fondée en 2001. Aujourd’hui, la marque est en bonne santé du fait de la confiance que lui portent les consommateurs, locaux comme internationaux.

On en veut pour preuve le fait que ces articles sont parfois au centre de ventes aux enchères prestigieuses. Ainsi, une jarre "Hoa Lam" en céramique bleue et blanche, de 54 cm de haut, datant de la 8e année du règne de Thái Hoà (1450) et portant une inscription en caractères sino-vietnamiens (nôm) signifiant "Peinte par la potière Bùi Thi Hy" (fondatrice du village), est exposée dans le musée de Topkapi Saray, à Istanbul (Turquie).


Texte et photos: Hoàng Phuong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.