01/08/2018 21:56

>>Un grand débat pour rassurer les Français avant un possible réforme

Un lot de vaccins DTP en provenance de Wuhan (capitale de la province centrale du Hubei), dont la qualité s'est avérée inférieure aux normes, était un cas isolé, et le producteur a rappelé tous les vaccins non-utilisés en question, a confirmé mardi 31 juillet l'Administration nationale des produits pharmaceutiques (ANPP) de Chine. Des contrôles aléatoires menés en 2017 ont établi qu'un lot de 400.520 doses de vaccins DTP produits par la société Wuhan Institute of Biological Products Co., Ltd. ne répondait pas aux normes. La raison principale du caractère défectueux de ces vaccins était une défaillance à court terme de l'équipement d'assemblage, a précisé un porte-parole de l'administration. Le porte-parole a fait savoir que tous les vaccins défectueux non-utilisés découverts avaient été rappelés et détruits par l'entreprise. Des tests sur les autres lots des vaccins concernés produits par la même entreprise ont été menés. Les résultats montrent que le reste des vaccins ne posaient pas de problème, selon le porte-parole. Le DTP est une combinaison de vaccins contre trois maladies infectieuses: diphtérie, tétanos et poliomyélite. La société Wuhan Institute of Biological Products Co.,Ltd s'est vu infliger une amende, tandis que ses bénéfices illégaux ont été confisqués. Le régulateur local des produits pharmaceutiques a demandé à l'entreprise de corriger ses pratiques inadéquates et d'assurer le fonctionnement normal de ses équipements. Une inspection, menée en mars par l'ANPP, a découvert que l'entreprise avait déjà mené à bien le processus de rectification, a indiqué le porte-parole.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.