10/05/2018 19:30
La Chine, le Japon et la Corée du Sud ont réaffirmé mercredi 9 mai leur détermination à construire une économie mondiale ouverte, et se sont engagés à continuer à promouvoir le libre-échange.
>>Péninsule coréenne : Chine, Japon et Corée du Sud réaffirment leur engagement
>>Chine, Japon et Corée du Sud s'engagent à approfondir la coopération sur les questions régionales
>>La Chine, le Japon et la Corée du Sud renforcent leur coopération financière

Les Premiers ministres chinois Li Keqiang (gauche) et japonais Shinzo Abe (centre), et le président sud-coréen Moon Jae-in, le 9 mai à Tokyo.
Photo: Xinhua/VNA/CVN 

Les trois parties ont pris cet engagement dans une déclaration conjointe publiée après une rencontre à Tokyo entre le Premier ministre chinois Li Keqiang, le Premier ministre japonais Shinzo Abe et le président sud-coréen Moon Jae-in. La dernière rencontre de ce type s'était tenue il y a deux ans et demi à Séoul.

Les trois parties, dont les PIB combinés représentent plus de 20% du total mondial, ont affirmé dans cette déclaration qu'elles avaient conscience de l'importance de leur rôle dans la promotion de la prospérité mondiale. Elles ont déclaré qu'elles reconnaissaient l'importance d'un commerce et d'investissements libres et ouverts pour stimuler la croissance, et qu'elles restaient déterminées à libéraliser leur économie, à combattre le protectionnisme sous toutes ses formes, et à améliorer l'environnement global des affaires.

Les trois pays se sont engagés à travailler de concert pour promouvoir un système commercial multilatéral, basé sur des règles, libre et ouvert, transparent, inclusif et non discriminatoire, et ce sous l'égide de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le trio a déclaré qu'il accueillerait favorablement toute discussion au sein de l'OMC quant aux défis auxquels le commerce international est aujourd'hui confronté, y compris dans les domaines du commerce en ligne, de la facilitation des investissements et des micro, petites et moyennes entreprises. Il a également mis l'accent sur l'importance des accords commerciaux bilatéraux, régionaux et multilatéraux, qui permettent de compléter et de renforcer le système commercial mondial.

"Nous réaffirmons que l'Accord de libre-échange trilatéral est un moyen capital d'approfondir notre coopération économique et commerciale, de promouvoir la libéralisation du commerce et la facilitation des investissements en Asie de l'Est, et de servir les intérêts communs des trois pays", a déclaré le communiqué.

Les trois nations feront tout leur possible pour conclure un accord de libre-échange de qualité, exhaustif et mutuellement profitable, et pour accélérer les négociations portant sur le Partenariat économique régional global (RCEP). Elles ont également convenu de la nécessité de construire un système de gestion de la propriété intellectuelle qui valorise les idées novatrices et permette une concurrence équitable, et ont ajouté qu'elles étaient impatientes de développer leur coopération trilatérale dans ce domaine.

Promouvoir la croissance économique
et le bien-être des sociétés


Les trois pays se sont par ailleurs engagés à exploiter au mieux les sciences et les technologies de l'information pour promouvoir la croissance économique et le bien-être des sociétés, ainsi que pour faire face aux problèmes mondiaux. Ils ont en outre souligné l'importance de la collaboration dans le domaine des télécommunications, dont les services mobiles 5G et la mobilité globale, afin de promouvoir les échanges et la coopération.

Le trio a aussi convenu d'examiner les possibilités de coopération "3+1" pour promouvoir le développement durable dans la région et au-delà, en partageant leurs expériences de développement et en approfondissant la coopération pratique dans divers domaines.

Les trois pays sont parvenus à un consensus sur l'importance d'organiser de manière régulière des réunions trilatérales entre leurs dirigeants, et ont déclaré qu'ils étaient impatients de participer à la prochaine rencontre de ce type, qui sera hébergée par la Chine.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.