21/11/2019 10:02
Des dizaines de manifestants étaient toujours retranchés mercredi soir 20 novembre sur un campus assiégé de Hong Kong (Chine) devenu un bastion du mouvement.

>>Hong Kong : violences après l'interdiction du port du masque, métros à l'arrêt
 

Un manifestant quitte le campus de l'Université polytechnique de Hong Kong (Chine), le 20 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN


L'Université polytechnique de Hong Kong (PolyU), sur la péninsule de Kowloon, est le théâtre de la plus longue et violente confrontation entre manifestants et forces de l'ordre depuis le début de la contestation en juin.


Depuis dimanche 17 novembre, les protestataires de la PolyU ont accueilli les tentatives pour les déloger par des jets de cocktails Molotov et de briques. La police a menacé de recourir à des balles réelles si elle était attaquée avec des armes létales.

Mercredi 20 novembre, les conditions de la cinquantaine de manifestants à l'intérieur de l'université se détérioraient. L'un d'entre eux, âgé de de 20 ans et se présentant sous le nom de "Ken", a affirmé que les réserves d'eau et de nourriture diminuaient.

Malgré tout, de jeunes radicaux vêtus de noir continuaient de préparer des cocktails Molotov, tandis que d'autres dormaient sur des tapis de yoga étalés dans un gymnase. 

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme a appelé les autorités à trouver "une solution pacifique", tout en dénonçant la "violence extrême" de certains manifestants.


Élections

Les employés devant se rendre au travail ont dû prendre leur mal en patience, leur trajet mettant parfois le double de la durée habituelle.

Dimanche 17 novembre, les Hongkongais sont appelés aux urnes pour désigner leurs conseillers de districts, un scrutin local qui a valeur de test cinq mois et demi après le début de la contestation, mais les autorités ont averti que les violences pourraient empêcher sa tenue.

Celui-ci a depuis été retiré, mais les manifestants ont élargi leurs revendications au suffrage universel complet pour les élections hongkongaises et à une enquête indépendante sur les violences policières.

Mercredi 20 novembre, les organisateurs du tournoi de golf de Hong Kong, l'un des plus importants d'Asie prévu la semaine prochaine, ont annoncé son report en raison de la crise.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Agrotourisme en plein essor à Dà Lat Quelque 6,2 millions de touristes ont visité Dà Lat, dans les hauts plateaux du Centre, au cours des 11 derniers mois dont 500.000 en novembre.