01/06/2018 09:06
Le conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi, a déclaré jeudi 31 mai que la Chine et l'Allemagne devaient contribuer à rendre le monde plus stable face à la montée de l'unilatéralisme et du protectionnisme.
>>Angela Merkel et Wen Jiabao inaugurent la Foire industrielle de Hanovre
>>Le chef de la diplomatie allemande se rend en Chine
>>Poursuite des manifestations contre la Chine en Allemagne

Le conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi (gauche), et son homologue allemand, Heiko Maas, le 31 mai à Berlin.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

M. Wang a tenu ces propos au cours d'une conférence de presse conjointe donnée à Berlin avec son homologue allemand, Heiko Maas. Il a souligné que la situation internationale actuelle connaissait des changements d'une profondeur sans précédent, avec notamment l'émergence d'une série ininterrompue de questions complexes et délicates, et une montée du multilatéralisme et du protectionnisme.

En tant que grands pays responsables et que partenaires stratégiques globaux, la Chine et l'Allemagne devraient en conséquence travailler de concert à exercer une influence positive sur le monde, afin de contribuer à le rendre plus stable, a-t-il affirmé. La Chine et l'Allemagne se sont toutes deux dotées de nouveaux gouvernements au mois de mars, et les deux parties ont donc plus que jamais besoin d'échanger des idées dans tous les domaines. Face à une situation internationale pleine d'incertitudes, une coordination et une confiance mutuelle renforcées sont nécessaires pour relever les divers défis auxquels le monde est confronté.

En conséquence, les deux parties doivent s'appuyer sur les échanges à haut niveau et les mécanismes de dialogue pour développer leurs relations bilatérales. De fait, le voyage réussi de la chancelière allemande Angela Merkel en Chine la semaine dernière a montré que les relations bilatérales sino-allemandes avaient atteint un très haut niveau. Au mois de juillet, les deux parties tiendront leur cinquième série de consultations intergouvernementales, qui permettront d'enrichir la coopération sino-allemande, a ajouté M. Wang.

Les deux parties soutiendront également un développement sain et stable des investissements réciproques, a-t-il affirmé, indiquant que les nouvelles mesures d'ouverture du marché chinois permettraient d'offrir aux entreprises allemandes opérant en Chine davantage de marge de manoeuvre et de nouvelles opportunités. "La partie chinoise espère que l'Allemagne adoptera une attitude objective et positive vis-à-vis des investissements chinois en Allemagne, et travaillera à construire un environnement amical et équitable, et à mettre en place un cadre légal stable pour ceux-ci", a-t-il déclaré.

La partie chinois apprécie l'attitude ouverte de l'Allemagne vis-à-vis de l'initiative "la Ceinture et la Route", et l'invite à y prendre part au moyen de projets conjoints concrets, a-t-il ajouté. La Chine souhaite également mettre en place des plateformes permettant aux entreprises chinoises et allemandes de coopérer sur les marchés tiers, afin de leur offrir davantage d'opportunités, et d'élargir les marchés auxquels elles ont accès, a affirmé M. Wang.

La Chine a toujours fermement soutenu la voie de l'intégration choisie par l'Europe. La Chine espère en conséquence que l'Union européenne (UE) restera unie, stable, ouverte et prospère, et pourra jouer un rôle de premier plan sur la scène internationale, a-t-il déclaré. "En tant que grandes économies et que piliers de l'ordre mondial actuel, les deux pays travailleront également ensemble à sauvegarder le multilatéralisme et le libre-échange", a indiqué M. Wang à la presse, ajoutant que les deux parties allaient renforcer leur coopération dans le cadre du G20, dans le but de jouer un rôle plus constructif dans la promotion de la paix mondiale et de la stabilité régionale.

Grâce à de nombreux intérêts communs, la coopération sino-allemande dépasse d'ores et déjà le simple champ économique, de même que l'importance stratégique des relations sino-allemandes dépasse également le simple cadre bilatéral, a souligné M. Wang. "Nous sommes prêts à travailler de concert avec la partie allemande dans un esprit de justice, de respect mutuel, de bénéfices mutuels et de profit réciproque, afin de faire progresser la coopération stratégique globale entre la Chine et l'Allemagne, et de profiter aux deux pays et au monde en général", a-t-il conclu.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Ho Chi Minh-Ville parmi les 10 meilleures destinations asiatiques de 2018 Selon une évaluation récente de Lonely Planet, le premier éditeur de guides de voyage au monde, Hô Chi Minh-Ville est classée 3e dans la liste des meilleures destinations d'Asie à visiter en 2018 (Best in Asia), derrière Busan en République de Corée et l’Ouzbékistan.