26/12/2019 17:32
Un incendie, qui ravageait depuis mardi 24 décembre les hauteurs de la ville touristique chilienne de Valparaiso (Ouest), a détruit totalement ou partiellement 245 maisons, laissé près de 2.000 personnes sans électricité et blessé 12 pompiers, a annoncé mercredi 25 décembre le gouvernement chilien.
>>Crise au Chili : violents affrontements dans le centre de Santiago
>>Chili : un avion militaire porté disparu avec 38 personnes à bord
>>Chili : recrudescence des violences, l'exécutif appelle au calme

Un membre des équipes de secours regarde les dégâts provoqués par un incendie sur les collines de Rocuant, le 25 décembre à Valparaiso, au Chili.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'incendie a dévasté 150 ha sur les collines de Rocuant et San Roque, et 245 habitations ont été "touchées par le feu" à des degrés divers, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gonzalo Blumel, dans un communiqué. Les dégâts "restent à évaluer" précisément, a-t-il ajouté.

"Nous avons progressé dans la maîtrise (du feu), néanmoins l'incendie n'est pas sous contrôle", a-t-il précisé. "L'incendie est de faible intensité", a expliqué mercredi soir l'administration forestière nationale. Le montant des dégâts reste encore à évaluer.

"Horrible, terrible, de voir les maisons de mes voisins en flammes, la mienne. Perdre le travail de 20 ans... malheureusement nous sommes tous sans abri", a dit en larmes Silvia Puga, 49 ans. "On espérait célébrer Noël, mais l'incendie a tout ruiné", a ajouté un autre sinistré, Cesar Umana.

Le feu était parti mardi 24 décembre de pâturages et bosquets, avant de se propager rapidement aux maisons, faites de bois et de tôle. Devant son avancée, la police, les pompiers et l'armée ont évacué des dizaines de familles qui s'apprêtaient à célébrer Noël. Certaines d'entre elles ont passé la nuit dans des hébergements d'urgence.

"Douze pompiers volontaires ont été blessés, et 1.715 foyers restent sans électricité dans la région", a annoncé le Bureau national des situations d'urgence (Onemi). Un autre incendie, plus circonscrit, a touché 9 ha de végétation dans cette zone, selon l'Onemi. Une enquête a été ouverte sur les causes des deux incendies, qui mobilisent 12 unités de pompiers, des militaires, sept avions citernes et onze hélicoptères, toujours selon l'Onemi.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous touristiques à Hôi An : les cafés-restaurants

Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh Le Têt arrive dans quelques jours. Si vous cherchez le lieu idéal pour le fêter, pensez à la région autour du lac de retenue de Hoà Binh. Vous ne serez pas déçus !