03/08/2018 17:10
Les mineurs chiliens d'Escondida, plus grande mine de cuivre au monde, ont voté jeudi 2 août la grève après avoir rejeté une proposition de hausse salariale, jugée insuffisante, du groupe propriétaire anglo-australien BHP, faisant craindre une hausse des cours du métal rouge.
>>Découverte d'une mine de lithium et d'uranium dans les Andes péruviennes
>>Le FMI table sur une croissance de 3,8% pour le Chili en 2018

Chuquicamata, propriété de l'entreprise publique chilienne Codelco et plus grand gisement à ciel ouvert de cuivre au monde, a été brièvement paralysé en début de semaine. Photo: AFP/VNA/CVN

Quelque 84% des travailleurs affiliés au "Sindicato 1" ont approuvé l'arrêt de travail, selon le communiqué. Lors de la précédente grève, de 44 jours en 2017, la production de cuivre avait chuté de 39% au premier semestre, à 327.863 tonnes. Sur les 2.500 adhérents au syndicat, 2.330 ont participé au vote de mercredi soir 1er août, une "chiffre historique pour notre syndicat", souligne cette instance.

"Nous espérons qu'à partir de cette volonté ferme de rejeter la proposition de l'entreprise, que notre base a exprimée de manière mûre et démocratique, la direction comprenne la nécessité d'ouvrir des espaces pour parvenir à un accord qui reconnaisse nos droits", écrit le syndicat.

Des négociations salariales étaient en cours depuis plusieurs semaines à Escondida, site qui représente 5% de la production globale, selon certains analystes. Les travailleurs demandent notamment une augmentation de 5% et une participation salariale aux bénéfices enregistrés en 2017, à hauteur de 34.000 dollars (29.000 euros) par personne.

Lors des négociations de ces dernières semaines, l'entreprise a revu à la hausse son offre initiale de 13,5 à 15 millions de pesos chiliens, soit 23.000 dollars (19.600 euros) par travailleur de la mine, en plus d'un prêt sans intérêt et d'autres avantages.

Escondida est un des sites miniers les plus rentables du monde. Malgré la grève la plus longue de l'histoire des mines du pays, es bénéfices en 2017 ont été de 1,192 milliards de dollars (1,020 milliards d'euros), en hausse de 20% par rapport à l'année précédente.

L'activité des mines chiliennes, pilier de l'économie du pays, est tirée par l’appétit de la Chine, premier importateur mondial de métal rouge. Avec un tiers de la production de la planète, le Chili reste le champion du cuivre.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.