20/07/2017 10:49
Le Chili qui n'autorise l'avortement sous aucune circonstance, est à un pas d'un changement de société majeur : le Sénat vient d'adopter la dépénalisation de l'IVG thérapeutique et en cas de viol.

>>"She Decides", la conférence internationale pour financer les ONG soutenant l’avortement
 

Des activistes avaient manifesté en faveur de l'avortement devant le palais présidentiel de Santiago, en novembre 2014. Photo : AFP/VNA/CVN


Après des heures de débat intense et plus de deux années de procédure, les sénateurs chiliens ont approuvé dans la nuit de mardi 18 juillet à mercredi 19 juillet le principe de la dépénalisation de l'avortement dans trois cas : risque vital pour la mère, non-viabilité du fœtus et viol.

Ce texte-phare de la présidente Michelle Bachelet doit maintenant être validé par la Chambre des députés pour que le Chili quitte la vingtaine de pays interdisant totalement l'avortement, selon l'Organisation mondiale de la santé.

"C'est un matin historique", s'est félicitée la présidente socialiste, alors que 70% des Chiliens approuvent le texte, selon les sondages.

"Au-delà de l'avis personnel de chacun, ce que permet (ce texte) c'est que nous soyons un pays où les femmes, confrontées à de telles situations, puissent prendre la meilleure décision possible", a ajouté la chef de l'État, dont le mandat se termine en mars 2018.

"Les trois causes qui étaient au coeur de la lutte ont été approuvées, (...) ce qui représente une grande contribution à l'histoire du Chili", a annoncé à l'AFP Claudia Dides, porte-parole d'une association de défense des droits humains, quelques minutes après le vote du Sénat, applaudi par les défenseurs du projet qui assistaient à la séance.

Officiellement le Chili enregistre quelque 30.000 avortements provoqués ou spontanés, mais les interruptions clandestines pourraient être de l'ordre de 160.000.

Outre le Chili, le Salvador, le Nicaragua, le Surinam, Haïti, la République dominicaine sur le continent américain, les Philippines et les îles Palaos en Asie, le Sénégal, la Guinée-Bissau, le Gabon, le Congo, Madagascar, Djibouti et la Mauritanie en Afrique interdisent totalement l'avortement. En Europe, seuls Malte, Andorre, le Vatican et Saint-Marin sont dans ce cas.


AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Sixième conférence sur la coopération touristique Vietnam - Taïwan (Chine) La 6e Conférence sur la coopération Vietnam - Taïwan (Chine) dans le tourisme a été organisée le 23 novembre dans la ville de Ha Long, province septentrionale de Quang Ninh.