18/09/2018 17:36
La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.
>>Le village piscicole en radeaux de Châu Dôc
>>Le tourisme à An Giang, un secteur clé


Le temple de la Mère sainte de la région.

Un vrai pèlerinage 

Selon les statistiques du Comité populaire de la province d’An Giang, Châu Dôc accueille chaque année entre 5 et 7 millions de pèlerins venant honorer le culte de la Mère sainte de la région au pied du mont Sam.

Au delà de ce seul site, les proches environs comptent d’autres centres d’intérêt: le mont Câm, la pagode Tây An, la pagode Hang, le mausolée de Thoai Ngoc Hâu, le canal Vinh Tuê, la forêt de melaleuca Trà Su, le marché Tinh Biên, le village de pêche à flots sur le fleuve Hâu, ou encore le village Cham.

Fondée il y a de cela 260 ans, Châu Dôc dépend de la province d’An Giang depuis cinq ans. Elle est bordée de rivières et embrasse le mont Sam au sud. Sa superficie couvre une centaine de km² occupée par quelques 130.000 habitants.

Le marché Châu Dôc où se vendent beaucoup de spécialités régionales.

Elle se trouve à 54 km de la ville de Long Xuyên et à moins de 2 km de la frontière avec le Cambodge. Depuis longtemps, la confluence de la rivière Châu Dôc et du fleuve Hâu, en dehors des canaux Vinh Tuê et Tha La, est réputée pour l’abondance de ses poissons d’eau douce durant les saisons de vive-eau.

"Conformément aux orientations de la province d’An Giang, Châu Dôc projette d’attirer davantage de visiteurs en se spécialisant dans le tourisme spirituel, non seulement s’agissant du culte de la Mère sainte mais également en mettant en place d’ici 5 ans des circuits permettant de découvrir la culture et la vie spirituelle des ethnies locales", a souligné Trân Quôc Tuân, vice-président du Comité populaire de la ville de Châu Dôc.

Le canal Tha La abondant en poissons d’eau douce.

M. Tuân a informé qu’à ce jour, bon nombre de projets de construction avaient été mis en chantier, comme des complexes touristiques et des hôtels- restaurants, des marchés nocturnes.

En parallèle des programmes de formation en services touristiques destinés aux locaux ont été mis en place. "Les touristes qui viennent à Châu Dôc sont nombreux, pourtant, ils y restent peu. Le problème  est donc de chercher à les garder plus longtemps. Châu Dôc encourage donc les investisseurs à venir diversifier ses produits touristiques", a déclaré M. Tuân.

Un projet de téléphérique reliant le mont Sam

Actuellement, le chiffre d’affaires dégagé par le secteur du tourisme est estimé à 500 milliards de dôngs chaque année. Pourtant, aux dires des investisseurs, ce chiffre devrait augmenter à hauteur de 3000 milliards de dôngs pour la période 2025-2030, c’est à dire une fois que les projets de diversification des produits et services touristiques seront achevés.

Le fleuve Hâu réputé pour son village de pêche à flots.

En réponse à cet appel à investissement, le groupe MGA a lancé en 2013 son projet de construction d’un système de téléphérique reliant le mont Sam pour un coût estimé à près de 500 milliards de dôngs. Des espaces culturels, spirituels et gastronomiques devraient également sortir de terre afin de rentabiliser ce projet.

"Dans le but de créer de nouveaux produits touristiques, le groupe MGA a décidé de construire un système téléphérique dans son complexe touristique. Ce dernier sera mis en service au mois d’octobre ou de novembre 2019", a fait savoir Doàn Anh Tuân, directeur de projet chez MGA. 

"À l’intérieur de notre complexe touristique, nous disposerons d’espaces destinés à faire revivre les métiers traditionnels de la région, un espace permettant aux touristes de vivre l’expérience du tourisme agricole, un espace junior et un parc de jeux nautiques dans l’intention de prolonger la durée de séjour des visiteurs", a poursuivi M. Tuân.

Le complexe touristique MGA et son téléphérique.

Le représentant de MGA fait savoir que dans un deuxième temps, en 2019, son groupe investira 1500 milliards de dôngs supplémentaires afin d’offrir plus de produits touristiques spirituels sur le mont Sam, dont un temple de Guanyin avec sa statue en or qui pèse 21 kg, une statue de Bouddha d’une hauteur de 22 m et un temple des saints et des anciens mandarins de la région.

Selon Lê Hông Linh, chef-adjoint du Bureau de la culture et de l’information de la ville de Châu Dôc, le tourisme spirituel, notamment la visite des pèlerins, contribue en grande partie au développement socio-économique de la ville. À ce jour, la ville a élargi les routes conduisant au mont Sam et de nombreux services d’hébergement ont été améliorés pour pouvoir accueillir un grand nombre de pèlerins venant à Châu Dôc, notamment du mois de novembre au mois d’avril du calendrier lunaire.

En définitive, dans les temps à venir, Châu Dôc se concentrera sur le développement du tourisme spirituel et culturel dont l’exploitation des légendes, des figures historiques qui ont contribué au rayonnement de la région, à l’amplification des visites à la Mère sainte de la région, de la fête en hommage aux divinités marines (Fête de Nghinh Ông), la mise en service de zones piétonnes, la construction d’espaces de récréation, de loisir et de commerce.


Texte et photos: Truong Giang/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.