04/06/2019 16:21
Le 1er janvier 2016, la Loi sur l'assurance sociale avait été révisée pour permettre l'élargissement du champ d'application des participants à l'assurance sociale volontaire. Cependant, on constate qu'il reste encore des changements à instituer pour que cette politique d'assurance sociale plus attrayante.
>>Assurance sociale : la loi doit prendre en compte l'intérêt des travailleurs
>>Augmentation des personnes couvertes par l'assurance santé et l'assurance sociale

 
Panorama du séminaire, le 31 mai à Hô Chi Minh-Ville.


Lors d'un séminaire sur l'amélioration de l'efficacité des activités de communication et de promotion pout l’achat d’assurance sociale volontaire auprès des habitants, organisé récemment par l'Assurance sociale du Vietnam (ASVN), à Hô Chi Minh-Ville, le représentant des ASVN avait indiqué que la Loi sur l'assurance sociale révisée début 2016 avait permis la suppression des limites d'âges pour acheter la carte d'assurance sociale volontaire, la diversification des formes de paiement, l'abaissement du niveau de paiement conformément au seuil de pauvreté et en fonction de la ruralité. Cependant, il existe encore de nombreux protocoles administratifs qui rendent les personnes moins intéressées par l’assurance volontaire.

Par exempe, le temps de cotisation pour bénéficier d'une pension de retraite est trop long, environ 20 ans et plus. Par conséquent, les personnes âgées de moins de 35 ans chez les femmes et de moins de 40 ans chez les hommes ne se sentent pas consernées par l'assurance volontaire.

Bien que depuis 2018, les participants à faible revenu de l'assurance sociale volontaire aient été pris en charge par le budget de l'État, le niveau de soutien étatique demeure très faible et peu flexible.  

Nguyên Quôc Thanh, directeur adjoint de l'Assurance sociale de Hô Chi Minh-Ville, a également déclaré qu'il faut du temps avant de convaincre les personnes d'adhérer à la politique d'assurance volontaire, des négociation qui se déroulent durant des rencontres directes dans chaque localité et chaque foyer. Cependant, ces discussions sont également difficiles à organiser en raison d’arrangements en termes de temps et la coordination entre agences et départements concernés.

En outre, en raison de la majorité des assurés volontaires, qui sont à la revenu précaire, alors ils ne peuvent pas cotiser continuellement à l'assurance sociale volontaire.

Pour une propagande plus efficace

L’assurance médicale doit être intégré dans l'assurance sociale volontaire.

En plus de cela, selon Trân Dinh Liêu, directeur général adjoint de l'Assurance sociale du Vietnam, la propagande sur les politiques d'assurance sociale volontaire a encore de très nombreuses restrictions. Les employés en matière de propagande ne sont pas toujours des professionnels et ne comprennent pas la supériorité de cette assurance. Par conséquent, lorsqu’ils promeuvent cette assurance, les gens ne la comprennent pas et ne veulent donc pas y participer. Lors des séminaires d'introduction à la politique d'assurance sociale volontaire, certains orateurs n'ont pas expliqué clairement les intérêts que les acheteurs d’assurance sociale volontaire peuvent recevoir. Les dossiers d’intervention ne sont pas clarifiés et simples à la compréhension des habitants.

Les raisons ci-dessus expliquent principalement le faible taux d’assurés volontaires, en particulier dans le Sud-Est et le Sud. Selon l'Assurance sociale du Vietnam, au 30 avril 2019, le pays compte 337.255 personnes disposant  d’une assurance sociale volontaire, soit 68,7% par rapport au plan initial. Donc, la région du Sud-Est compte 24.096 participants, soit seulement 43,3% du plan, soit moins 25,4% par rapport à la moyenne du pays.

À propos de cette réalité, Trân Dinh Liêu a souligné que les localités devraient se doter d'un personnel de propagandistes professionnels qui ont de bonnes capacités d’expliquer des politiques d'assurance sociale volontaires au public. Cela aidera les gens à mieux comprendre les intérêts de cette politique et le secteur d’assurance sociale pour atteindre rapidement l'objectif de 100% des personnes participant à l’assurance sociale.

"La politique d'assurance sociale, dont l'assurance sociale volontaire, est une bonne politique de l'État, étant une politique de sécurité sociale, avec le principe de prendre +un grand nombre pour un peu+ (Politique dite tous pour un). Par conséquent, l'équipe de propagande doit aider les gens à comprendre les principes de cette politique, ainsi que les droits des participants, afin qu'ils ne comparent pas l'assurance sociale volontaire avec l'assurance commerciale sur le marché", a déclaré M. Liêu.

En plus du renouvellement du travail de propagande, lors du séminaire, les délégués ont proposé de nombreuses solutions pour améliorer le taux de personnes participant à l'assurance sociale volontaire dans les années à venir. Telles que le secteur d'assurance sociale devrait étudier  les intérêts supplémentaires pour des assurés volontaires tels que l'assurance maladie… Et, il peut proposer des types d’assurance sociale volontaire différente, de sorte que les gens aient plus de choix. C’est attrayant pour les participants à l'assurance sociale volontaire.

Texte et photos: Quang Châu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Ouverture de la ligne aérienne Dông Hoi – Dà Nang et des vols panoramiques à Quang Binh La société par actions d’aviation Hai Âu a officiellement inauguré le 20 juillet la nouvelle ligne aérienne reliant la ville de Dông Hoi, province de Quang Binh (Centre), à la ville de Dà Nang, avec des hydravions Cessna Grand Caravan 208B-EX de 12 sièges.