07/05/2020 11:26
Située à environ 5km du centre de la ville de Diên Biên Phu, la commune de Thanh Nua (district de Diên Biên, province homonyme) est, tout comme le monument de la colline Dôc Lâp (Gabrielle), un des vestiges historiques de la campagne de Diên Biên Phu.
>>Des paysans innovants à Diên Biên
>>Mémoires de Diên Biên Phu

Vestige de la colline Dôc Lâp, dans la commune de Thanh Nua. 
Photo : Xuân Tu/VNA/CVN

Pendant la bataille de Diên Biên Phu, la colline Dôc Lâp, localisée dans le Nord-Est de la cuvette de Diên Biên Phu, possédait un système de défense fortifiée, dont on peut encore admirer les traces (tranchées, barbelés)... Elle occupe une position militaire importante pour les forces françaises afin de protéger l’aéroport de Muong Thanh.

À 03h30, le 15 mars 1954, l'armée populaire du Vietnam a commencé à attaquer la colline Dôc Lâp. La bataille durait trois heures et c’est le drapeau vietnamien qui trônait au sommet de la colline. Depuis le 15 mars 1954, l'armée française organisa de nombreuses contre-attaques qui ne réussiront jamais. Avec la victoire de Him Lam, celle de la colline de Dôc Lâp poussa les armées françaises dans une situation passive, forçant leurs soldats dans le village de Keo à se rendre. Le contrôle de la zone du Nord-Est de la cuvette de Diên Biên Phu aida l'armée populaire du Vietnam à remporter la victoire finale de Diên Biên Phu.

Après 56 jours et nuits de combats sanglants, la bataille prend fin le 7 mai 1954 par la chute du camp retranché français, scellant la fin de la présence française en Indochine et l’émergence du Vietnam en tant que nation indépendante.

À présent, l’ancien champ de bataille de Diên Biên Phu a cédé la place à des rizières luxuriantes et à des maisons sur pilotis où la vie s’écoule harmonieusement. Au pied de la colline Dôc Lâp vivent aussi des Thai.

Après la libération de Diên Biên, les ethnies minoritaires se sont unies autour de la colline Dôc Lâp et ont développé leur production agricole et industrielle. Avec le soutien de l'État, des écoles, des postes de santé, des ouvrages d'irrigation ont été progressivement construits. Les coutumes arriérées et les maux sociaux sont éliminés. Une nouvelle vie voit progressivement le jour sur les terres labourées par les bombes du passé.

Une nouvelle page

La nouvelle physionomie de la commune de Thanh Nua.
Photo : Xuân Tu/VNA/CVN

Autrefois, la vie des habitants locaux était pénible, a confié Nguyên Ngoc Ba (hameau de Dôc Lâp, commune de Thanh Nua). Actuellement, grâce aux programmes et politiques de l'État et du Parti, en particulier au programme cible national sur l'édification de la Nouvelle ruralité, la vie matérielle et culturelle des ethnies minoritaires s’est améliorée avec des revenus croissants. Les gens ont appris à appliquer les nouvelles techniques dans leur production.

Selon Khiêu Dinh Chât, chef du hameau de Dôc Lâp, cette localité compte près de 150 ménages, dont seulement 4 en situation nécessiteuse. Les locaux cultivent non seulement les rizières, mais ils développent aussi des modèles de production agricole rentables dont le VAC, un acronyme vietnamien formé par les mots "Vuon" (potager, verger), "Ao" (nappe piscicole) et "Chuông" (élevage).

D’après Lo Thi Vân, présidente du Comité populaire de la commune de Thanh Nua, cette unité administrative frontalière avec le Laos compte plus de 1.000 ménages avec plus de 4.000 personnes, dont 8% des ménages sont pauvres.

Le chômage représente seulement 5%. La superficie totale des cultures vivrières (riz, maïs, patates douces) de la commune de Thanh Nua représente plus de 900 ha. De plus, les habitants ont planté des arbres industriels comme l’hévéa ainsi que des arbres fruitiers. Les autoroutes, les systèmes d'irrigation, les postes de santé et les écoles sont construits pour améliorer la vie des locaux.

En 2017, cette commune a répondait déjà aux 19 normes de la Nouvelle ruralité. Actuellement, elle renforce son développement socio-économique en investissant les infrastructures rurales afin de créer une nouvelle physionomie.

En particulier, le revenu moyen par habitant a augmenté de près de 30 millions de dôngs en 2019. Cette localité construit son propre modèle de la Nouvelle ruralité dans les hameaux de Meo et de Thanh Binh - Co Rôm. Par ailleurs, elle soutient également les modèles des groupes de production des marchandises des habitants. D’une terre de guerre, après 66 ans, Thanh Nua a su fortement changer sa physionomie. Le comité du Parti, les autorités et le peuple de la commune de Thanh Nua s'efforcent de construire une économie prospère.

Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Reuters salue la reprise rapide du tourisme vietnamien Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande ont rapidement repoussé le COVID-19. Alors que les indicateurs touristiques du Vietnam augmentent, la situation du tourisme en Nouvelle-Zélande reste sombre, selon Reuters.