06/04/2020 23:47
Suite à la publication du livre Trở về nơi hoang dã (Le retour à la nature sauvage en français) en 2018, son auteure Trang Nguyên – docteure spécialisée dans la protection des animaux sauvages vient de publier son art book (recueil d’images) intitulé Chang hoang dã – Gấu (Chang sauvage – Ours, en français).
>>Braconnage et trafic mettent en danger les espèces protégées
>>Un atelier veut élargir le réseau de journalistes de la faune au Vietnam
>>Table ronde: "Tippi d’Afrique - petite copine de la nature"

L’art book intitulé "Chang Hoang dã – Gấu", Chang sauvage - Ours en français, de l’auteure Trang Nguyên, est publié par la Maison d’édition Kim Dông.
Photo: CTV/VNA/CVN

Ce nouvel ouvrage est publié par la Maison d’édition Kim Dông et sera offert exclusivement aux plus jeunes, dans le but de les sensibiliser à la protection de l’environnement et des animaux sauvages.

Trang Nguyên a conçu son propre recueil d’images sur la nature et l’environnement alors qu’elle n’était encore qu’une étudiante. Grâce à son expérience et sa connaissance terrain dans des zones difficiles, voire dangereuses, la jeune auteure a pu enrichir son écriture. 

Son artbook Chang hoang dã relate l’aventure de Chang, une jeune fille passionnée par la protection des animaux sauvages en voie de disparition. Ce premier ouvrage traite des ours.

Sa particularité réside dans les 120 images qui ponctuent le livre et qui sont toutes réalisées en aquarelle par le peintre Nguyên Tiên Dung. Celui-ci a passé deux mois à observer les ours dans la forêt. Son but était d’appréhender les difficultés et les dangers auxquels le personnage principal avait dû faire face. En plus de l’histoire d’une jeune fille s’adonnant à sa passion, l’ouvrage présente également le portrait de femmes vietnamiennes modernes qui s’évertuent à s’imposer dans cette société patriarcale. "J’ai été témoin de la mission périlleuse de Trang Nguyên lorsqu’elle cherchait à collecter des preuves du trafic illégal d’animaux sauvages en Afrique, afin de pouvoir les rapporter à la police. J’admire son courage et notamment son amour pour la nature et les animaux. Elle est une source d’inspiration pour les jeunes générations, et surtout pour les jeunes femmes du pays mais aussi du monde entier", a remarqué Brian Crudge, biologiste en conservation des espèces.

Trang Nguyên est une jeune fille qui n’hésite à s’engager dans la protection des animaux sauvages. Photo: NVCC/VNA/CVN

Née en 1990 à Hanoï, Trang Nguyễn démarre son travail dans la conservation de la vie sauvage à l’âge de 16 ans. En 2013, elle fonde l’organisation non-gouvernementale WildAct, visant à changer la mentalité des Vietnamiens sur la protection de l’environnement. À travers des programmes éducatifs pour les enfants et la diffusion d’informations scientifiques à destination de la communauté, elle cherche à les sensibiliser à cette cause planétaire. Atteinte d’un cancer, Trang Nguyên s’est efforcée de se battre contre la maladie et a terminé sa thèse à l’Université de Cambridge. Par ailleurs, elle continue de s’engager activement dans divers projets sur la protection des animaux sauvages en Afrique du Sud, au Cambodge et au Vietnam.

Hông Anh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).