09/08/2020 18:37
L'Américain Dustin Johnson, en quête d'un deuxième titre du Grand Chelem après l'US Open 2016, a fait un bond de 19 places pour s'emparer des commandes du Championnat PGA samedi, lors d'un 3e tour compliqué pour Brooks Koepka, néanmoins dans le coup.
>>Championnat PGA : derrière le duo Day/Todd, Koepka menace, Lorenzo-Vera épate
>>Golf : Justin Thomas s'adjuge le St. Jude Invitational et redevient N°1 mondial

L'Américain Dustin Johnson durant le 3e tour du Championnat PGA sur le parcours de du TPC Harding Park le 8 août à San Francisco.
Photo : AFP/VNA/CVN

Pour Tiger Woods en revanche, c'est vraisemblablement fini. Sa troisième journée s'est soldée par quatre bogeys et deux birdies qui l'ont relégué à la 59e place (+2). Il attendra donc pour décrocher son 16e titre du Grand Chelem.

Johnson, 5e mondial, est lui parvenu à surmonter ses difficultés - un double bogey et un bogey - grâce à huit birdies, pour rendre une carte de 65 (-9 au total). Ce qui en fait, outre son classement, un sérieux candidat au sacre à San Francisco.

Samedi 8 août, rien n'aura réussi à le perturber, pas même le fait d'avoir perdu au fond de son sac son livret de notes du parcours, dont son frère et caddie Austin avait toutefois un double, mais pas vraiment à jour. "Il datait de la semaine dernière, mais il a bien fonctionné", a-t-il dit tout souriant.

L'avance de Johnson est mince, un coup, sur un duo composé de ses compatriotes, le rookie Scottie Scheffler et Cameron Champ, inexpérimenté à ce stade.

"Je vais faire de mon mieux pour ne pas faire suivre ce qu'il font dimanche et juste jouer mon jeu. Ce que font les autres gars n'a pas vraiment d'importance. Tout ce que je peux contrôler, c'est moi-même", a-t-il déclaré en guise de méthode Coué.

Koepka : "Nous verrons bien" 

L'Américain Brooks Koepka, double tenant du titre, durant le 3e tour du Championnat PGA le 8 août à San Francisco.
Photo : AFP/VNA/CVN

Il sait pourtant qu'à deux coups pointe le favori de l'épreuve Brooks Koepka (-7), tenu de partager la 4e place avec l'Américain Collin Morikawa et le Britannique Paul Casey, après avoir limité la casse en fin de parcours.

Le double tenant du titre a réussi ses troisième et quatrième birdies aux 16e et 18e trous, juste après avoir commis trois bogeys consécutifs.

"Aujourd'hui j'ai mieux joué que ce que peut indiquer mon score" (69, -1), a estimé celui qui espère devenir le deuxième joueur de l'histoire à réussir un "hat trick" au PGA Championship après Walter Hagen dans les années 1920.

L'an passé, en tête, il avait maintenu à distance Dustin Johnson pour s'imposer. Le voilà à son tour dans la peau du chasseur. "J'avais capitalisé. Là, je ne sais pas... Il cherche son deuxième Majeur. Moi je joue bien. Nous verrons bien", a ajouté Koepka.

Derrière, un groupe de six joueurs pointent à trois coups du leader: Bryson DeChambeau, auteur d'un superbe putt long de presque 29 mètres aux 18e trou, Tony Finau, Daniel Berger, les Britanniques Justin Rose, Tommy Fleetwood et l'Australien Jason Day, qui avait été en tête après le 1er tour.

Woods : "Finir sous le par" 

Haotong Li, surprenant leader vendredi 7 août et qui s'était pris à rêver de devenir le premier Chinois vainqueur d'un Majeur, est redescendu sur terre, plus exactement au 13e rang.

Idem pour Mike Lorenzo-Vera, qui a été son dauphin et a dégringolé au 18e rang (-4) à cinq coups de Johnson. Sans faire de bruit, l'autre Français en lice, Victor Perez, se trouve en 30e position (-2), juste devant le nouveau numéro 1 mondial Justin Thomas (34e).

Ce dernier ne décolérait pas après lui-même, en raison des deux bogeys commis aux trous 16 et 18 (quatre au total) ayant plombé une performance qui aurait pu être bien meilleure (six birdies). "Je suis très énervé. Je laisse m'échapper un bon tour, je n'ai pas capitalisé sur ma bonne entame".

Plus stoïque mais pas moins déçu, Tiger Woods a vu s'évanouir ses chances de décrocher un 5e Championnat PGA. Après une entame encourageante jeudi (-2), il a fini à +2 vendredi 7 août, réitérant cette mauvaise performance samedi 8 août, encore plombé par son putt dans des conditions fraîches et venteuses sur Harding Park.

"J'espère que je pourrai finir sous le par, c'est jouable", a dit le "Tigre", néanmoins déjà tourné vers la suite et l'US Open dans un mois.
 
AFP/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.